Hors champ articles

Manifeste pour la critique cinématographique

Manifeste pour la critique cinématographique

Le discours critique a trop souffert d’absence de légitimité. Celle-ci n’est jamais acquise une fois pour toute ; la critique doit la forger à chaque exercice. Pour dire finalement que la légitimité de l’acte critique est une émanation de sa propre logique d’écriture. Comme texte disposant d’une autonomie ; dans son dialogue franc avec le texte source

Hitchcock et l’adaptation

Le festival universitaire international du cinéma et de la littérature (FUICLA) organisé par la faculté des lettres de l’université Ibn Zohr d’Agadir a remis au devant de la scène la question récurrente de l’adaptation. Récurrente du point de vue de l’histoire du cinéma mais aussi eu égard à sa pertinence dans le débat sur le

“Lire” un film

Parler de lecture de film est un exercice qui s’inscrit, au moins, dans une double demande. Une demande de plus en plus institutionnelle, émanant principalement de l’école qui veut faire de l’analyse filmique en particulier et de l’initiation  au langage audiovisuel en général, l’expression de sa nouvelle démarche qui consiste à s’ouvrir sur les signes

Variations autour du scénario

La question du scénario est récurrente dans le débat (sérieux) sur le cinéma marocain. . D’abord parce que ce fut toujours une grande attente du paysage audiovisuel. Le cinéma au Maroc a démarré comme cinéma d’auteur; l’écriture dramatique étant pratiquement un exercice inédit les pionniers du cinéma ont développé eux-mêmes leurs propres histoires. Au Maroc

Quelles tendances après Tanger

Après les polémiques et les commentaires  qui ont accompagné, en toute logique, l’organisation et/ou le palmarès de la 18ème édition du festival national du film, il est utile d’aborder un autre niveau du débat : quelles sont les grandes tendances qui traversent le cinéma marocain aujourd’hui à la lumière des 15 longs métrages présentés lors de

Laroui et Ulad Mhand aux commandes

La 18ème édition du festival national du film démarre aujourd’hui à Tanger (du 3 au 11 mars). Une première marque déjà cette édition, les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été délocalisées vers un centre culturel qui porte le nom d’une figure pédagogique célèbre de la vile du détroit, Ahmed Boukmakh dont les livres scolaires

Présidents de jury

D’Ahmed Sefrioui à Fouad Laroui Le choix d’un président de jury est en soi une indication porteuse de sens, principalement quand il s’agit d’un festival de cinéma. Annoncer le nom du président du jury constitue en outre une séquence à part dans le processus de communication qui  porte l’organisation d’un festival ; autour de cette annonce

Clint Eastwood: L’artiste et le citoyen

Une formule lapidaire pour résumer la problématique : on peut aimer l’artiste et ne pas être d’accord avec le citoyen! Formule vérifiée lors de plusieurs épisodes de l’histoire quand l’actualité, des événements dictent aux uns et aux autres des prises de position. Elle prend aujourd’hui une nouvelle dimension avec le cas Donald Trump, le président américain

Top