Tuchel s’explique sur l’absence d’Hakim Ziyech

Angleterre

En battant la coriace équipe de Burnley (2-0), dimanche, pour la 21e journée de Premier League, Chelsea a enregistré son premier succès de l’ère Thomas Tuchel sans Hakim Ziyech, non retenu par le tacticien allemand.

Avec 33 points, les Blues (7e), reviennent provisoirement à 6 longueurs du podium, même si Leicester, 3e, doit encore recevoir Leeds dans l’après-midi.

Pour Burnley, qui restait sur trois succès toutes compétitions confondues, dont un, sensationnel, à Liverpool (1-0), c’est un coup d’arrêt, même si ses 8 points d’avance sur la zone rouge restent un matelas intéressant.

Pour son deuxième match aux commandes, Tuchel a procédé à 4 changements par rapport au onze qui avait été tenu en respect par Wolverhampton (0-0) mercredi, avec l’intégration de Timo Werner, Marcos Alonso, Tammy Abraham et Mason Mount au coup d’envoi.

Le système à trois centraux avec deux pistons sur les côtés a confirmé sa solidité défensive.

Ni les Wolves ni les Clarets ne sont des foudres de guerre offensivement, mais Burnley n’a même pas réussi à placer un tir de tout le match.

Et offensivement, les Londoniens ont, cette fois, trouvé le chemin des filets grâce à des joueurs relancés par Tuchel.

Le premier but est venu d’un contre rapidement mené et suivi par César Azpilicueta, parti de son poste de défenseur central pour être à la réception d’une passe intelligente de Callum Hudson-Odoï.

L’ancien marseillais, qui joue actuellement sous les ordres de son 8e entraîneur différent depuis son arrivée à Chelsea en 2012, a placé une frappe puissante et hors de portée de Nick Pope (1-0, 40e).

Le second but, superbe, a été l’œuvre de Marcos Alonso, qui n’avait plus été titulaire depuis la 3e journée, et qui a enchaîné contrôle de la poitrine, de la cuisse et une reprise de volée au coin des six mètres (2-0, 84e).

Beaucoup de signaux positifs pour l’ancien entraîneur du Paris SG, même si le manque de tranchant de Timo Werner dans ses tentatives (15e, 37e, 52e) reste un sujet d’inquiétude.

Concernant le Lion de l’Atlas, Hakim Ziyech, Tuchel a expliqué la raison pour laquelle le mage de la sélection n’a pas été retenu dans la feuille de match : « Il est un peu surchargé depuis cinq semaines donc il y a un risque de blessure s’il joue plus de 30 minutes. C’est pour cela que nous avons décidé de le laisser au repos pour éviter une blessure.

On a pris cette décision hier », a commenté l’Allemand sur le site officiel du club londonien. Le marocain sera de retour lors du derby opposant Chelsea à Tottenham jeudi.

Related posts

*

*

Top