Barassat: le ministère de la solidarité a brillé par son absence

Au cours de la pandémie du coronavirus

Tout en soulignant avec regret le fait que le ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille a brillé par son absence pour atténuer les effets de la pandémie de la  Covid-19 sur les couches les plus vulnérables (personnes en situation de handicap ou âgées, enfants et personnes en situation de rue dont le ramassage a été réalisé par d’autres), la députée Fatima Zahra Barassat membre du Groupement parlementaire du progrès et du socialisme à la Chambres des représentants a indiqué que ce département doit toutefois s’atteler à présent pour rechercher le moyen de préserver la dignité des ces catégories sociales vulnérables.

Réagissant aux propos de la ministre au sujet de la politique future de son département, au cours de la séance des questions orales du lundi 29 juin, la députée a fait savoir que les femmes en cette période de pandémie ont subi de plein fouet les méfaits de cette absence du ministère, qui accuse un échec patent en matière de gestion du dossier de l’égalité homme-femme et du respect des droits économiques, sociaux et politiques des femmes.

Ce qui s’est passé à Lalla Mimouna illustre de manière claire ce qu’endurent les femmes du fait du manque de leur protection sociale et du refus de leur inscription dans la Caisse de sécurité sociale, a dit la députée, qui n’a pas manqué de faire part de son étonnement de voir des membres du gouvernement refuser l’inscription de leurs employés hommes et femmes à la CNSS.

Evoquant la question de l’égalité homme-femme, la députée estime que la persistance du problème dans son intégralité prive malheureusement le pays et son développement de la moitié de l’effort des femmes qui n’ont pas encore bénéficié de tous leurs droits.

Mbarek Tafsi

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top