Marsa Maroc consolide sa performance au premier semestre

Pour les six premiers mois de l’année en cours, Marsa Maroc a réussi à consolider ses performances financières.

Le chiffre d’affaires de Marsa Maroc s’est établi à 1,44 milliard de dirhams au premier semestre 2019, affichant une progression de 4% par rapport à la même période une année auparavant.  Il est à noter que les revenus consolidés de la compagnie se sont établis à 718 millions de dirhams durant le deuxième trimestre de l’année en cours, soit une baisse de 0,8% par rapport au T2 2018.

Les investissements de la compagnie à fin 2019 devraient s’établir à 342 millions de dirhams, dont 282 millions au titre de l’apport en capital de la filiale «MINT». Le trafic traité par Marsa Maroc s’est établi à 19,1 MT au titre du premier semestre 2019, marquant une hausse de 3%, comparé à la même période de 2018. Le management explique cette progression par une hausse du trafic de conteneurs de 7%, ainsi qu’au niveau du vrac de 2%.

Par ailleurs, l’endettement net de Marsa Maroc s’est placé à 556 millions de dirhams au premier semestre 2019, dont 953 millions de dirhams dettes de financement et 1,50 million de dirhams de disponibilités.

Ce semestre a été marqué pour Marsa Maroc par la finalisation de l’accord avec Eurogate International et Contship Italia, au sujet du port de Tanger Med II. Toutefois, Ainsi, Eurogate International et Contship Italia détiennent désormais 50% du capital de MINTT (Marsa Maroc International Tangier Terminals) moins une action, le reliquat étant détenu par Marsa Maroc.  MINTT est concessionnaire du terminal à conteneurs 3 de l’extension de Tanger Med.

Ce terminal dont la mise en service est prévue pour la mi-2020, est d’une capacité de 1,5 millions d’EVP. Aussi, le terminal sera exploité de manière conjointe par les partenaires. Pour  Marsa Maroc, il s’agit d’une opportunité de mutualisation des investissements et des charges car aux termes de la convention de concession conclue avec TMPA pour une durée de 30 ans, Marsa Maroc s’engage à mettre en place l’ensemble des superstructures et équipements nécessaires à l’exploitation et au bon fonctionnement du terminal pour un total investissement estimé à près de 2 Mrds DH, dont la réalisation est prévue entre 2019 et 2021.

Concernant les perspectives de la compagnie pour l’avenir, le management indique que la tendance haussière marquée au premier semestre 2019 devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année.

K. Khennach

Related posts

*

*

Top