Action de solidarité Ouverture du restaurant «Le Coin Anaïs»

A l’occasion de la journée mondiale des personnes handicapées qui aura lieu le 03 décembre 2020, l’association nationale pour l’intégration des personnes en situation de handicap mental (Anaïs), lance l’ouverture de son premier projet de restauration rapide sous le nom de «Le Coin Anaïs» à Bouskoura, annonce un communiqué dont la rédaction d’Al Bayane a reçu une copie. Les détails.

Par Aya Lankaoui

Depuis 1992, la journée mondiale des personnes handicapées est organisée tous les 03 décembre, afin de soutenir les personnes handicapées et favoriser leur accès à la vie économique, sociale et politique.

A cet effet, l’association nationale pour l’intégration des personnes en situation du handicap mental «Anaïs», qui fait preuve de militantisme depuis 1991, pour défendre les droits des personnes en situation de handicap mental, et les prendre en charge afin de les orienter en vue de leur intégration socioprofessionnelle, lance une action solidaire.

Cette action de solidarité qui ambitionne pour l’insertion professionnelle de ces personnes, a vu le jour au Maroc. Elle est Initiée par l’Association nationale pour l’intégration des personnes en situation de handicap mental « Anaïs » en collaboration avec «BHF Atlas peintures» et «La Buvette du Maroc».

Il est à noter que la mise en place de ce projet innovant est soutenue par la « Fondation Drosos », une fondation qui s’engage à permettre aux personnes en situation difficile de vivre une vie dans la dignité.

Par cette initiative, ladite association «Anaïs» a créé le «coin anaïs», un espace de restauration rapide à Bouskoura, qui propose des produits de pâtisseries préparés par les ateliers de formation d’Anaïs et des repas faits maison et certifiés de son partenaire social «La Buvette du Maroc», certifiée par l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires «ONSSA» et  Hazard Analysis and Critical Control Point «HACCP».

Le «Coin Anaïs», est sur un espace de 80m² qui offrira des solutions inédites à la problématique d’exclusion des jeunes en situation de handicap mental du marché de l’emploi, en les mettant dans une situation réelle de travail et en leur permettant autonomie et insertion socioprofessionnelle, souligne le communiqué.

Cette action innovante, vise également à démontrer, qu’avec une bonne formation, ces dernières sont capables d’assurer leurs postes avec les mêmes normes attendues, dans tous les autres espaces de restauration rapide.

Ce genre d’initiative est par ailleurs, l’occasion idéale de réaffirmer certains principes de base, dans la mesure où «tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits». Il permet aussi de sensibiliser concrètement à une insertion professionnelle des personnes handicapées, chose qui invite la société à modifier le regard porté à l’endroit des personnes en situation de handicap mental.

Related posts

*

*

Top