Comment lutter contre la mauvaise haleine?

Durant le mois de Ramadan, nombreux sont les individus qui souffrent de la mauvaise haleine ou comme le nomme certains spécialistes en la matière, l’halitose. A ce sujet, il convient de souligner que ce constat dévalorisant peut-être la cause de nombreuses maladies den­taires et bien d’autres. On vous dit tout.

Qu’est ce que l’halitose?

A titre de rappel, le terme halitose est un mot créé vers 1930. Cet hybride est formé de la combinaison d’un élément latin et d’un élément grec. Halitus en latin qui signifie haleine ou souffle et ôsis (ose) est un suffixe grec désignant un trouble et plus exactement mauvaise haleine. Les causes sont nombreuses, en l’occurrence la mauvaise hygiène bucco- dentaire, les bactéries présentes sur la langue ou les dents qui produisent ces odeurs, des troubles digestifs, respiratoires, mais aussi des causes liées a l’anxiété ou le stress. Bien que l’halitose soit un problème de santé mineur, elle peut cependant représenter une source de stress et un handicap social.

Des transformations chimiques

Tout d’abord, il ne faut pas être étonné de constater la liaison de certaines mauvaises odeurs de l’haleine à cette période de Ramadan. Pourquoi ? Il faut dire que pendant le Ramadan, on se prive consciemment de nourriture, et donc on a un apport de glucose qui est diminué.

Nous savons que le glucoseest la première source d’énergie dont notre corps et notre cerveau ont tous deux besoin, mais en période de jeûne, il y a une nette diminution de ce glucose. Pour palier a ce manque, notre corps va trouver un plan B, surtout pendant les journées longues du jeûne. Le corps va puiser de fait dans le foie du glycogène, qui est une forme de glucose stockée. Il va aussi puiser dans les graisses de l’organisme, que la personne soit obese ou svelte.

Ces graisses vont subir une transformation chimique en corps cétogène, qui sera transmis au cerveau par voie sanguine. Il faut savoir que ce corps cétogène est volatile. C’est-à-dire, qu’il est comme un gaz. Il va être aussi éliminé par voie respiratoire, et donc in fine l’air qui est expiré par le nez et la bouche va avoir une odeur plus désagréable par rapport à l’odeur expirée par une personne qui ne jeûne pas.

Les causes des mauvaises haleines

Il faut savoir que chez le jeûneur en très bonne santé corporelle et buccale, cette odeur, cette haleine est supportable, mais il y a des pathologies, des maladies qui vont causer la mauvaise haleine. Chez le jeûneur qui a une infection buccale, les spécialistes estiment que 80 à 85 % de l’halitose ou mauvaise haleine sont d’origine buccale, et 15 % sont d’origine non buccale. C’est-à-dire, dues à une amygdalite infectée. Il y a aussi les sinusites, qui vont provoquer un écoulement de pus vers la gorge, des lors que la personne expire, il y a cette odeur qui va envahir l’environnement immédiat de la personne.

Lorsque l’hygiène de la bouche est insuffisante, les particules de nourriture entre la gencive et les dents sont colonisées par des bactéries et émettent des réactions chimiques malodorantes à base de soufre. Une infection bucco-dentaire, une carie ou une maladie parodontale (infection ou abcès des gencives ou parodontite).

Une bouche sèche ou hyposialie. Il faut savoir que la salive est un rince-bouche naturel. Elle contient des substances antibactériennes éliminant les germes et les particules responsables de la mauvaise haleine. La nuit, la production de salive diminue, ce qui est à l’origine de la mauvaise haleine du matin qui va s’accentuer tout au long de la journée.

Personnes plus prédisposées

Il faut aussi dire que certaines personnes sont plus sujettes à l’halitose que d’autres. C’est notamment

le cas des malades diabétiques. En effet, quand une personne est atteinte de diabète type 2, elle n’est pas capable d’utiliser le sucre qu’elle consomme comme source d’énergie. C’est pour cela que son corps commence à puiser dans ses stocks graisseux afin de pouvoir fonctionner correctement. Ce phénomène contribue à la production des cétones dont l’accumulation cause l’acidocétose, responsable principal de la mauvaise haleine.

Mais, il faut aussi savoir que la mauvaise haleine ou l’halitose n’est pas seulement un indicateur du diabète. Elle peut également révéler tout un tas de choses sur la santé de plusieurs organes, comme le foie, l’estomac ou encore les reins. C’est pour cela que nous vous conseillons de consulter votre médecin dès que vous commencez à constater un changement de votre haleine.

Une bouche plus saine

Pour avoir une bouche saine tout au long du mois de Ramadan, et avoir une haleine fraiche, il faut se brosser les dents après chaque repas ( Ftour ) et surtout après le ( Shour ). Procéder aussi au nettoyage du dessus de la langue.

Pour bien éliminer les débris alimentaires

et la plaque dentaire, vous pouvez utiliser du fil de soie, une fois par jour avant de vous endormir (Shour). Passez le fil entre chaque dent, sans forcer. Faites-le glisser délicatement jusqu’à la gencive, puis remontez ou redescendez le fil (selon que vous nettoyez les dents du bas ou du haut) en le maintenant toujours le long de la dent.

On peut combattre les symptômes de la mauvaise haleine en utilisant des bains de bouche (Sans alcool) et faire attention à ne pas avaler, faire un brossage dentaire sans dentifrice. Donc, il est recommandé de se brosser les dents le matin même sans aucun dentifrice, pour éliminer les bactéries qui se sont déposées sur l’émail la veille au soir et garder une haleine fraîche durant la journée. Contrairement aux idées reçues, le brossage des dents tout comme les soins bucco-dentaires n’entraînent pas de rupture du jeûne.

Tout aussi important pour avoir une haleine fraiche, il faut bien s’hydrater tout au long du mois de Ramadan, et boire beaucoup d’eau. Ceux qui fument, doivent saisir l’occasion qui s’offre à eux en ce mois béni du jeûne pour arrêter définitivement le tabac.

La mauvaise haleine est aussi inhérente à la consommation de certains aliments, tels l’ail et l’oignon, qui sont excellents pour la santé, mais ceci dit, il convient de diminuer leur consommation.

Et pour finir, il faut consulter le dentiste au moins une fois par an , cela peut se faire en dehors du mois de Ramadan.

Ouardirhi Abdelaziz

*

*

Top