Communiqué du BP du PPS

Le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme a tenu, mardi 4 février 2020, sa réunion hebdomadaire, au cours de laquelle il a examiné un ensemble de questions nationales et internationales, outre de nombreux sujets en rapport avec la vie interne du parti.Réaffirme sa condamnation de la transaction du siècle et appelle à une participation massive dans la marche de son rejet

Au début, et tout en réaffirmant son rejet de la soi-disant catastrophique «transaction du siècle» clairement partiale en faveur de l’entité sioniste d’occupation et qui fait totalement fi des principes de la légalité internationale et des dispositions du Droit international et qui menace la paix régionale et internationale, le Bureau politique appelle l’ensemble de ses militantes et militants et tous les citoyennes et citoyens à la participation massive dans la marche du «refus de la transaction/complot», dimanche 9 février courant, le matin dans la ville de Rabat. Plusieurs acteurs et organisations nationaux ont en effet  appelé à cette marche en guise de solidarité avec le peuple palestinien résistant dans sa lutte sempiternelle pour arracher ses droits historiques inaliénables et légitimes et pour le soutenir dans le but d’établir son Etat indépendant souverain et viable avec Al Qods Ach-Charif comme capitale, conformément à la légalité internationale et en s’appuyant sur les principes de la justice.

Correspondance au chef du gouvernement pour lancer des consultations avec le système électoral

Au niveau de la situation politique nationale actuelle, le Bureau politique s’est arrêté sur les principales nouveautés et caractéristiques de l’étape que notre pays traverse, attirant de nouveau l’attention sur la situation d’attentisme et d’étouffement que connait l’espace politique national et sur la crise de confiance qui transperce de larges couches et franges sociales. Ce qui requiert de lancer en urgence des réformes sérieuses et d’impulser une nouvelle dynamique dans l’espace national public et politique plus particulièrement.

Dans ce cadre et compte tenu de l’importance extrême que revêt l’opération électorale dans le parcours de la construction démocratique et institutionnelle et dans la mise en œuvre de la constante constitutionnelle relative à l’option démocratique ainsi que dans le renforcement de la participation politique et le rétablissement de la confiance, le Secrétaire général du parti a adressé une correspondance à Monsieur le chef du gouvernement, mardi, lui demandant de programmer des rencontres et d’organiser des consultations avec les composantes de l’espace partisan national. Ces rencontres et consultations devront avoir comme axe la réforme du système électoral national avec son arsenal juridique, réglementaire et gestionnaire, dans le but d’assurer les meilleures conditions pour faire émerger une véritable représentation démocratique performante et pour trancher en coupant court avec les pratiques électorales scandaleuses et malsaines, et ce en application de l’esprit et de l’énoncé de la Constitution et dans l’objectif d’approfondir le processus de la construction démocratique et du développement de notre pays.

Convient d’inviter des organisations et des acteurs sociaux à des rencontres bilatérales

Au niveau des programmes d’action du parti, le Bureau politique a convenu d’inviter de nombreuses organisations et acteurs sociaux dans le but de tenir des rencontres consultatives bilatérales, dans le but d’échanger les points de vue au sujet des questions fondamentales de notre pays et de notre peuple, dans la perspective de dégager des initiatives pratiques sur le terrain et dans le but de contribuer à la réanimation du débat public et d’insuffler une nouvelle dynamique dans la fonction d’encadrement des différentes médiations sociales avec ses diverses manifestations politiques, associatives, syndicales et culturelles et donner une impulsion plus forte à l’action conjointe entre ses composantes sérieuses.

Lancement officiel des préparatifs du Parti pour les prochaines échéances électorales

Le Bureau politique a par ailleurs adopté les axes et le contenu de l’offre qui constituera la plateforme des discussions de la réunion interne de la commission nationale de l’organisation et des élections, prévue samedi 8 février courant. Cette réunion sera consacrée à la finalisation et à la précision des dispositions organisationnelles nécessaires au cours de la prochaine période. Elle marquera aussi le lancement officiel des préparatifs du parti pour les prochaines échéances électorales, toutes catégories confondues.

Le Bureau politique a approuvé aussi la feuille qui contient une liste préliminaire des sujets et des dossiers qu’il examinera de manière concise et profonde, au cours de ses prochaines réunions, à travers des exposés détaillés, pour consolider davantage la force de proposition du parti en rapport avec le renforcement de l’appareil partisan, au service des causes du pays et du peuple.

Dans le même temps, le Bureau politique a poursuivi le contrôle de l’exécution du programme d’action établi, lequel prévoit le parachèvement des congrès régionaux et la tenue de tous les conseils provinciaux ainsi que l’organisation de l’ensemble des assemblées générales locales et des congrès provinciaux avant la fin du mois de mars prochain.

Dans ce cadre, le Bureau politique a apprécié le climat positif et prometteur dans lequel ont été organisés les conseils provinciaux du parti, tenus le week-end dernier. Il s’agit d’Agadir-Ida Outanane, Tiznit, Chtouka-Ait Baha, Sidi Bernoussi, Salé et Sidi Slimane.

(BP du PPS)

Related posts

*

*

Top