Exposition : des corps sous la couleur à Alyss’art

Mohamed Nait Youssef

Au cœur de la capitale, à deux pas du Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain, Alyss’art, nouvel espace artistique et culturel, vient d’ouvrir ses grandes portes aux passionnés et férus de la peinture et des arts.

Alors qu’actuellement le secteur des arts plastiques est touché de plein fouet, le jeune artiste peintre et galeriste, Issam  El Ouardassi s’est aventuré dans ce nouveau projet où il expose jusqu’au le 28 octobre prochain quatre palettes issues de différentes écoles et sensibilités artistiques.

En effet, cette première exposition, placée sous le thème ‘’ces corps sous la couleur’’ ouvrant  le bal  des activités, Alyss’art donne à voir les quatre univers plastiques des artistes Monia Touiss, Abdelaziz Haounati, Salah Benjkan et Issam El Ouardassi.

«Ces quatre plasticiens, de formation et de sensibilités différentes, ont en commun leur refus de se tenir d’un côté, ou de l’autre, du clivage entre figuration et abstraction. Leurs stratégies picturales affirment, chacune à sa façon, le caractère contemporain de la peinture figurative. A l’occasion de cette exposition, ils proposent des œuvres et des approches variées autour de la représentation du corps humain.», explique l’initiateur de l’exposition.

Entre le figuratif et l’abstrait, les quatre styles picturaux mettent en valeur des figures et des corps humains dans tous ses états. Il s’agit en effet d’une réflexion sur le corps, ses transformations, ses métamorphoses, ses angoisses existentielles et ontologiques. Des peintures parlantes à savoir que chaque œuvre dévoile une poésie, un non-dit mais aussi et surtout ce qui demeure caché dans l’âme et l’inspiration de chaque artiste.

«Ces quartes artistes réinvestissent à l’occasion de cette exposition, l’identification comme ressort du lien entre le regardeur et l’œuvre picturale. Leurs figures sont le résultat d’un travail précis et témoignant d’ailleurs du rapport des artistes à l’abstraction, sur les formes, les couleurs et leurs vibrations, le débordement, la superposition, la transparence, la trace.

Mais elles s’incarnent chacune dans des images reconnaissables, familières, qui sont l’ancre du spectateur mais dont la représentation est détournée, voir transgressive. », peut-on lire dans une brochure de l’exposition. Un nouvel espace et des univers artistiques à découvrir !

Étiquettes , ,
Top