Une coupe spectaculaire… sur les traces de la Botola

Qui dit mieux…

Après la tombée du rideau sur le championnat national ayant été remporté par le WAC et la relégation aux derniers souffles des équipes de Zemamra et de Tétouan, la saison footballistique prendra prochainement fin avec une finale prometteuse en Coupe du Trône entre l’AS FAR contre le MAT. Les deux équipes ont réalisé une qualification difficile mais méritée. Les militaires sur un petit score de (1-0) contre le Raja de Beni Mellal, le club de la seconde division qui a quitté la compétition avec les honneurs. Les Tétaouanis qui viennent d’être récompensés en allant en finale pour la première fois de leur histoire et au détriment des champions du Maroc, les Wydadis, éliminés suite aux tirs au but.

En attendant cette finale prometteuse en Coupe, la Botola, de cette saison, a pris fin sur des performances en dents de scie pour la majorité des clubs. Notamment ceux du bas du classement et les malchanceux ayant été contraints à la relégation en série inférieure : la Renaissance de Zemamra et le Moghreb de Tétouan. Pour le sacre de la Botola, le titre est finalement resté casablancais, comme attendu, avec la consécration du WAC alors que son voisin, le Raja champion en titre, a terminé en vice champion. Et comme la saison écoulée, les deux clubs casablancais vont retrouver la Ligue des Champions alors que la Coupe de la CAF a ouvert ses portes à l’AS FAR qui a réalisé des résultats surprenants en terminant à la 3e place, revenant ainsi à la compétition africaine après une longue absence et des années de disette. Et dire même que l’équipe militaire était plus gourmande en étant proche de subtiliser la seconde place au Raja. Mais ce dernier qui se battait sur plusieurs plans a cru jusqu’au bout pour arracher la place de vice de champion du Maroc et revenir en Ligue des champions dans l’espoir de faire mieux que la saison précédente quand il avait été contraint de quitter la compétition dès le premier tour avant d’être rescapé en Coupe de la CAF et achever en beauté avec un nouveau titre en main.

Le suspense continuait toujours avec les 3 équipes du podium, le champion wydadi et le 3e militaire dans l’autre compétition de la Coupe du Trône. Mais le sort en a voulu autrement, car seule la formation militaire va disputer la finale après sa victoire, courte et difficile, au détriment du RBM qui n’a pas démérité.

Le WAC, lui, qui est à la recherche du prestigieux trophée marocain depuis une vingtaine d’année, a encore une fois échoué en subissant la loi d’une formation courageuse du MAT qui s’est imposée suite aux tirs au but pour se qualifier en finale pour la première fois de son histoire. Le hasard a voulu que l’exploit de la Coupe pour l’équipe de la Colombe Blanche coïncide avec sa relégation en Division 2 de la Botola, sort qu’il ne mérite absolument pas. En plus, le MAT qui a clôturé les matches de la Botola en 15e place avec 32 points a éliminé le WAC champion du Maroc ayant totalisé le record de 67 unités. Aussi, le MAT a pris sa revanche, d’une manière indirecte, contre une équipe qui a précipité sa relégation en D2. Il s’agit de la RS Berkane qui s’est imposée par (3-2) lors de la dernière journée de la Botola, pour envoyer directement l’équipe de Tétouan aux enfers de la série inférieure. La RSB qui a ainsi terminé 4e au classement et qui n’aura droit qu’à la Coupe arabe, la saison prochaine, souhaitait que la finale de la Coupe du Trône soit une affaire entre deux clubs engagés en compétitions africaines, l’AS FAR en coupe de la CAF et le WAC en Ligue des champions. A ce moment là, l’équipe de Berkane pourrait bénéficier de ce bonus offert par son homologue des FAR.

Mais finalement, c’est le MAT qui pourrait avoir doublement cet avantage, en tentant sa chance pour le sacre final et face à une équipe militaire pouvant l’accompagner en coupe africaine. Ce qui constituera un grand honneur pour le MAT qui deviendrait la seconde équipe du Nord du Maroc ayant le mérite d’aller en coupe de la CAF après l’Ittihad Tanger.  

C’est donc une belle récompense pour l’équipe de Tétouan qui devra doubler d’efforts afin de réussir dans sa prochaine mission en Coupe tout en pensant sérieusement à sa prochaine saison en Botola de la D2 dans l’espoir de réaliser le retour chez les grands, le plutôt possible.

Car la grosse déception de la Botola restait cette formation du MAT qui n’a certes pas mérité la relégation. C’est vraiment injuste de voir une telle équipe et d’une grande ville du Nord du Maroc chuter en Division de l’enfer rejoignant ainsi plusieurs autres grands et anciens du championnat national à partir du Kawkab Marrakech et jusqu’au KAC Kénitra qui venait même de chuter en division amateur.

Aussi, cette saison, plusieurs équipes qui nous ont habitué à jouer les premiers rôles de la Botola ont tellement souffert pour sortir du goulot d’étranglement à l’image du FUS de Rabat, Difaâ El Jadida, Olympique Safi… n’ayant évité la catastrophe qu’aux ultimes journées.

Même chose pour le Rapide Oued Zem et le Youssoufia Berrechid qui étaient relégables avant d’être sauvés aux ultimes souffles de la Botola.

Pour les clubs de Tétouan et de Zemamra, ils ont tout simplement payé cher les erreurs de leur gouvernance technico-administrative en changeant d’entraineurs à plus d’une reprise. Ce qui a influencé négativement sur le rendement technique de leurs joueurs. Le MAT n’a pu goûter à la saveur de la victoire durant pas moins des 8 derniers matches alors que le rachat était trop tard, la RCAZ qui a souffert tout au long de la saison.

Et puis, les équipe de Tétouan et de Zemamra ne font que refléter l’image de la majorité des autres équipes se basant, à chaque saison, sur les joueurs prêts en faisant les recrutements nécessaires, ici et là. Ce qui reste tellement insuffisant pour faire l’essentiel en l’absence de l’investissement dans la formation des jeunes, seul moyen de garantir l’avenir et parmi les grands.

Alors, que les leçons soient prises et place au travail aussi bien pour les équipes châtiées que pour les formations sauvées in-extrémis afin de récupérer les temps perdus et rejoindre les clubs ayant le mérite de faire le spectacle en compétitions nationales, Botola et Coupe, mais aussi sur le plan continental et international…

Related posts

Top