La situation épidémiologique a «rapidement changé» en dépit des acquis réalisés

Khalid Ait Taleb au Parlement

Malgré les acquis et résultats positifs obtenus, la situation épidémiologique liée à la Covid-19 a rapidement changé en raison du grand nombre de foyers de contamination, a souligné lundi à Rabat le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

Au cours de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, il a indiqué que la prolongation de l’état d’urgence actuellement en vigueur s’explique par la forte augmentation du nombre quotidien de contaminations, dépassant largement ce qui a été enregistré durant les premières semaines et les premiers mois.

Il a, à cet égard, expliqué que le nombre moyen de contaminations quotidiennes enregistrées, pendant la période du confinement jusqu’au 11 juin, n’a pas dépassé 86 cas en 24 heures, alors que la moyenne des infections a doublé presque quinze fois depuis l’allègement des mesures de confinement jusqu’à ce jour, en passant à 1.363 cas/24h.

En outre, le taux d’occupation des lits dans les services de réanimation et les services de soins intensifs est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd’hui, a-t-il dit, notant que le manque d’engagement de certaines entreprises et citoyens en faveur des mesures de prévention préconisées a poussé le gouvernement à prolonger l’état d’urgence.

Pour une fonction publique en mesure de résoudre les problématiques de santé

Lors de la même séance parlementaire, l ministre de la Santé a indiqué que son département plaide en faveur d’une fonction publique de santé en mesure de résoudre les problématiques du système, soulignat que la pandémie du coronavirus a levé le voile sur une série de déséquilibres et montré la place primordiale du secteur de la santé dans le renforcement de la sécurité sanitaire des citoyens.

Il y a une prise de conscience collective de la nécessité de développer et d’améliorer les prestations et les activités de prévention et de prise en charge fournies par le secteur de la santé à tous les niveaux, à travers notamment la mise en place de plans destinés à renforcer la capacité de réaction du système sanitaire et à répondre aux besoins nationaux en cas d’urgence sanitaire, a relevé le ministre.

Soucieux d’interagir avec les initiatives ambitieuses, les chantiers lancés par SM le Roi Mohammed VI et les Hautes directives royales au gouvernement, notamment en matière de généralisation de la protection sociale et de réforme du système sanitaire, le ministre a noté que son département a œuvré pour la concrétisation d’un plan stratégique visant à améliorer la qualité des soins sanitaires en coordination avec les divers intervenants.

Parmi les priorités à cet égard figurent, entre autres, le plaidoyer en faveur de l’adoption d’un système de la fonction publique de santé dans le sens de la résolution des problèmes liés au système de la santé, ainsi que la régularisation de la situation des différentes catégories des professionnels de la santé, outre l’amélioration des services sanitaires fournis aux citoyens et la garantie d’un accès juste et équitable aux soins, a-t-il précisé.

Related posts

*

*

Top