126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2

Le Wydad conforte son leadership, le Raja toujours en course pour la Ligue des Champions

A l’issue d’un 126e derby époustouflant, haletant et plein de rebondissements, le WAC, leader de la botola pro, a depuis belle lurette réussi à maintenir intactes ses chances de remporter un 14e titre  amplement mérité.

Après sa défaite surprise contre le HUSA, les Rouge et blanc ont commencé sérieusement à craindre une remontée dans le classement de leur rival de toujours, le Raja. En effet, au fil des mises à jour, un presque sans faute des protégés de Carteron a vu l’écart de 15 points chuter à 9 points avant ce derby en sus d’un match en moins pour les Rajaouis. Ce nul a permis donc au Wydad de respirer, même si la menace verte est toujours pesante à cinq longueurs de la fin de la Botola.

Le jeu ouvert et offensif produit par les deux formations lors de la première mi-temps a permis au Wydad d’ouvrir le score sur une action individuelle de Walid El Karti à la 13e minute. Les Rajaouis n’ont pas tardé à réagir et ont exercé un pressing haut sur les coéquipiers de Salah Eddine Essaidi. La jeune pépite des Aigles, Soufiane Rahimi, a réussi à se faufiler entre les défenseurs wydadis et à   chiper le ballon des pieds de Saidi pour lober Tagnaouti (21e) et remettre les compteurs à zéro. Essaidi se rattrape en redonnant l’avantage au WAC sur un corner juste avant la mi-temps (45e).

Le Wydad a opté pour la clôture des espaces de jeu en début de la seconde période. Ce repli a permis aux verts de multiplier les attaques. Un boulet de cannon de Mouhcine Iajour (72e), déclenché des 25 mètres, remet les pendules à l’heure. Les minutes restantes ont été chargées d’attaques et de contre-attaques des deux parties, et auxquelles la touche finale a fait défaut.

Suite à ce nul, le Wydad conforte son leadership de la Botola Pro à 5 journées de sa fin (53 pts), tandis que le Raja conserve provisoirement sa 2e place (44 pts), synonyme d’une participation à la Ligue des Champions de la CAF 2020, à 5 longueurs de son poursuivant immédiat, le Hassania d’Agadir.

Pour Fawzi Benzarti, entraîneur de Wydad, ce nul demeure somme toute équitable. Il a tenu à saluer les deux équipes pour le très haut niveau présenté lors de ce derby marrakchi.

Même son de cloche de la part de Patrice Carteron, entraîneur du Raja, qui a estimé que les deux équipes avaient produit un jeu de haute facture, un match magnifique qui donnait une bonne image du football marocain. Carteron s’est dit satisfait de la performance de ses poulains qui avaient réussi à créer de nombreuses occasions de marquer. Toutefois, le manque de concentration les a empêchés de les exploiter et de gérer des balles fixes.

Related posts

*

*

Top