Abbes boute Trump hors du champ des négociations

«L’ambassadeur américain à Tel-Aviv est un colon» a déclaré le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas dans un discours virulent prononcé ce lundi soir à Ramallah et dans lequel il ne s’est pas empêché de dénoncer avec force la politique que mènent les Etats-Unis dans la région et de condamner leur appréhension éhontée du conflit israélo-palestinien.

Farouche défenseur de la reconnaissance de Al-Qods comme capitale d’Israël, donc du transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv vers Al-Qods, David Friedman, ancien avocat de Donald Trump dépourvu de toute expérience diplomatique, favorable à la colonisation telle que soutenue par la droite israélienne la plus radicale est appelé à devenir en mai prochain le premier ambassadeur américain à avoir ses bureaux à Al-Qods. Opposé à la solution «à deux Etats» alors même que cette position avait toujours été défendue par la diplomatie américaine, ce dernier a non seulement reproché à l’Autorité palestinienne de n’avoir pas condamné le meurtre de trois israéliens par des palestiniens en Cisjordanie et à Al-Qods-Est mais poussé l’ignominie jusqu’à parler de «prétendue occupation» des Territoires par Israël en déclarant  que l’Etat hébreux n’occuperait que «2% seulement de la Cisjordanie».

Mal lui en prit car il n’en fallait pas plus pour soulever l’ire d’un Président de l’Autorité palestinienne qui déplore le fait qu’alors que, depuis plus de sept décennies, les palestiniens tombent par milliers sous les balles de Tsahal et des colons, l’Etat hébreux n’ait jamais été inquiété, de quelque manière que ce soit, par une administration américaine qui ose encore clamer son intention de présenter prochainement un plan destiné à asseoir définitivement la paix au Proche-Orient.

Mais de quelle paix parlerait donc Washington après avoir fait fi, durant plus d’un demi-siècle, de toutes les résolutions onusiennes concernant la ville sainte, ignoré toutes les mises en garde de la communauté internationale et délibérément tiré un trait sur la prétendue neutralité américaine en annulant unilatéralement le corpus separatum par lequel, en 1947 et dans le cadre du plan de partage de la Palestine, l’O.N.U. avait conféré à la ville de Al-Qods un statut unique qui ne la mettait ni sous souveraineté arabe ni sous souveraineté juive ?

Quel plan de paix pourra présenter la Maison Blanche lorsqu’elle déclare encore vouloir parvenir à une «solution à deux Etats»? De quels Etats parlerait-elle et qui essaierait-elle de tromper alors que l’implantation des colonies n’a jamais cessé et que le territoire où vivent les Palestiniens est de plus en plus étriqué dès lors que l’édification des habitations pour les colons s’y  poursuit sans vergogne et sans relâche au mépris des lois et règlements internationaux et des nombreuses résolutions onusiennes?

Au vu de tout cela, il semble donc qu’une administration qui tient un lance-flammes dans une main et dans l’autre un tuyau d’arrosage pour faire croire à son intention d’éteindre l’incendie ne soit pas en mesure d’apporter la paix dans la région comme elle s’acharne encore à vouloir le faire croire mais plutôt à y semer la haine et la désolation…

Nabil El Bousaadi

Related posts

2 Comments

  1. Habib Benallal a dit:

    ils faut faire comme l’egypte et la jordanie qu’ils s’occupe de leur problèmes on a assez a faire avec les nôtres des jeunes qui meures dans des puits puits de mine pour nourire leurs familles et ceux qui meurent en traversant la mère pour gagner l’Europe comme je l’ai fait moi même pour aider nos familles dieu merci je suis vivant ou alors s’occuper du Sahara qui nous glisse des
    des main et s’occuper de ces salopards de polimerdes. vive le Maroc

  2. mehdi mountather a dit:

    Aux gouvernements des pays de l’Onu de mettre fin a israél le 1.4.2018 après ces crimes d’ israél a Ghaza pour éviter l’extermination de leurs pays par ces punitions d’ ALLAH séisme plus 7 tsunami volcan apocalyptique astéroïde les inondations ouragan cyclone typhon les boules de feu les météorites astéroïde Usa et l’Europe en particulier les pays musulmans ne seront pas épargner.

Top