Après 20 ans d’absence, les Lions de l’Atlas retrouvent le Mondial

On a misé sur un point, on en est revenu avec trois, faisant ainsi le plein. Le Maroc l’a fait. Ses Lions se sont imposés avec brio en Côte d’Ivoire au détriment des Eléphants, samedi, sur le score de (0-2) pour achever cette 6e et ultime journée des qualifications au Mondial 2018 de la plus belle manière et s’octroyer le sésame de cette compétition mondiale.

Tout s’est fait dès la première demi-heure de jeu. Malgré un début de match plus ou moins difficile pour les Lions qui ont subi le poids de la rentrée et une légère domination des Eléphants qui voulaient prendre l’avantage dès l’entame de la rencontre. Les Coéquipiers de Gervinho se sont créé deux occasions de scorer mais se sont heurtés à une défense soudée mené par l’inégalable le portier marocain, Mounir Mhamedi. Les Lions n’ont pas tardé à riposter après 25 minutes de jeu suite un tir de Nabil Dirar qui a centré son tir directement vers les filets du gardien ivoirien.

Le second but, 5 minutes après, sur un corner de Mbark Boussoufa qui a lancé une balle millimétrique vers le capitaine Mehdi Benatia qui a repris le ballon du pied droit faisant ainsi l’essentiel sur une demi-volée de l’extérieur. Ce sont là les grands moments de ce duel dominé de la tête et des épaules par les Lions qui ont achevé en leader du groupe C avec cette 3e victoire et autant de matches nuls pour totaliser 12 points et 11 réalisations sans aucun but encaissé. Ce qui fait l’exception de l’équipe du Maroc, non seulement à l’échelon africain mais dans le monde entier avec 0 but encaissé tout au long des matches qualificatifs de la phase des groupes.

C’est ainsi que les Lions de Renard nous offert la 5e participation du Maroc en Coupe du Monde après les Mondiaux du Mexique en 1970 et 1986, aux États-Unis en 1994 et en France en 1998.

C’est une très belle prestation des Lions de l’Atlas qui ont tous mérité cet exploit dans l’espoir de renouer avec les succès d’antan surtout lors du Mondial mexicain 1986 quand ils étaient les premiers de l’Afrique à se qualifier au second tour, leader de leur groupe composés de grandes sélections, la Pologne et l’Angleterre accrochées sur le même score de (0-0) et le Portugal dominé par (3-1) avant de quitter la compétition avec les honneurs (1-0) face à l’Allemagne, futur finaliste devant l’Argentine de Maradona vainqueur du sacre (3-2).

Aujourd’hui, les Lions dont la majorité absolue des joueurs sont des professionnels d’Europe lorgnent beaucoup sur le Mondial russe surtout qu’ils les atouts de réussir un très bon parcours.

Une bonne note est à mettre également à l’actif du sélectionneur national qui a jouté une touche principale pour la qualification des Lions. Renard qui reste modeste s’est dit aussi fière avec cette étoile ajoutée dans son parcours d’aller au Mondial pour la première fois de son histoire. Il aimerait rencontrer la France dirigée par son compatriote Didier Deschamps.

Chapeau à Renard, bravo à nos Lions et félicitations à tous les Marocains.

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top