Communiqué du bureau politique

Le PPS apprécie hautement la sage et pertinente initiative royale à l’égard de l’Afrique

Le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme a tenu, mardi 21 avril 2020, à distance, sa réunion hebdomadaire. Après délibérations, il exprime ce qui suit :

Le bureau politique du PPS apprécie hautement la sage et pertinente initiative de Sa Majesté le Roi proposant le lancement d’une initiative de chefs d’État africains visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner les pays africains dans la gestion des différentes phases de gestion de la pandémie du Covid-19.

Il considère que cette haute initiative royale est un grande avancée dans la consécration de la présence continentale de notre pays et le renforcement de ses relations privilégiées avec les Etats et les peuples africains, fondées sur le partenariat et la coopération, les liens civilisationnels, culturels et humains communs, la confiance dans les capacités intrinsèques du continent et la foi inébranlable en le destin conjoint.

Prend favorablement note du prolongement de l’état d’urgence sanitaire et réitère son appel à davantage de vigilance et de précaution

Tout en présentant ses plus vives condoléances aux familles des victimes du Covid-19 et en souhaitant un prompt rétablissement à l’ensemble des contaminés et tout en renouvelant les salutations et la considération à l’égard de tous ceux qui se trouvent au coeur de notre bataille nationale contre la pandémie, le bureau politique enregistre positivement l’annonce par les autorités publiques du prolongement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 20 mai prochain.

Il souligne que cette décision est de nature à consolider les dispositions préventives prises par notre pays pour endiguer la propagation du Covid-19. Il insiste sur la nécessité de continuer à faire preuve de vigilance et de précaution et exhorte l’ensemble des citoyennes et des citoyens, et en particulier dans certains quartiers à densité de population élevée, à respecter les consignes du confinement sanitaire et toutes les dispositions de prévention et de sécurité, en restant principalement en restant chez eux et en respectant scrupuleusement les règles de distanciation sociale, jusqu’à ce que notre pays sorte vainqueur, sain et sauf et avec de moindres dégâts de cette pandémie.

Réclame l’intensification de la communication gouvernementale et la présence des forces politiques dans les médias publics

Il réclame l’intensification et l’élargissement de la communication gouvernementale pour qu’elle soit plus performante au sujet de l’évolution de la situation épidémiologique dans notre pays et ce, en mettant à la disposition de l’opinion publique nationale toutes les informations, les données et les interprétations indispensables.

Ceci est de nature à contribuer à insuffler un esprit d’engagement, d’unité, de mobilisation et de quiétude chez l’ensemble des citoyennes et citoyens. Il réclame également l’intensification des programmes d’information et de sensibilisation sur les chaines de télévision et de radio publiques tout en ouvrant la voie aux partis politiques pour y contribuer en consécration de la dimension démocratique et mobilisatrice et de l’unité nationale dans le combat contre la pandémie.

Souligne la nécessité de la participation et de la transparence dans l’adoption des scénarii de la reprise de l’économie nationale après-pandémie

Il souligne, dans le sillage de l’annonce faite par le comité de veille économique au sujet de l’entame d’un projet préliminaire des scénarii prévus pour le redémarrage progressif des activités économiques, la nécessité d’opter pour une approche fondée sur la transparence et la participation de l’ensemble des institutions, des organisations et des acteurs concernés dans tout ce qui concerne l’étude, l’élaboration et l’adoption des scénarii de sortie de notre pays de la crise actuelle, de la relance de l’économie nationale, des moyens de préservation des postes d’emploi, du soutien au pouvoir d’achat des citoyens, du redémarrage de l’entreprise nationale et du souffle nouveau dont elle a besoin.

Appelle à l’amélioration des méthodes de distribution du soutien financier aux familles touchées

Après avoir salué de nouveau les mesures de soutien aux couches sociales et aux entreprises les plus affectées par la pandémie, le bureau politique attire l’attention sur les défaillances qui marquent la mise en oeuvre de ces mesures et qu’il convient de traiter en toute urgence avec l’efficacité requise.

Il s’agit notamment de l’impossibilité pour de nombreuses familles de présenter, pour diverses raisons, des demandes pour bénéficier de cette mesure. Il s’agit aussi de l’hésitation et des tergiversations d’un certain nombre de banques dans le respect de leurs engagements relatifs à la facilitation et au report du remboursement des crédits par rapport aux entreprises et personnes dans le besoin.

Dans le même ordre d’idées, le Bureau politique appelle à l’amélioration des méthodes de distribution des aides financières exceptionnelles directes prévues, dans le sens de plus de rapidité, d’efficacité, de fluidité et de simplification des procédures y afférentes, tout en veillant à accorder un intérêt particulier aux ménages dirigées par des femmes et à adopter des mesures supplémentaires au profit des familles pauvres en milieu rural.

Appelle le gouvernement à s’occuper de la situation des Marocains bloqués à l’étranger

Tout en tenant compte des difficultés liées au rapatriement des Marocains bloqués à l’extérieur de leur pays et qui traversent une épreuve difficile, le bureau politique appelle le gouvernement à déployer davantage d’efforts et à prendre les mesures nécessaires et réalisables pour leur retour sains et saufs à leur pays, ne serait ce que de manière progressive, tout en respectant les consignes de l’état d’urgence sanitaire et les règles de sécurité et de prévention en vigueur.

Appelle le secteur de l’enseignement privé à faire preuve de souplesse et d’engagement

Tout en saluant le rôle que le secteur de l’enseignement privé joue en général dans la présentation du service d’enseignement aux enfants d’une large partie de familles marocaines, le bureau politique s’est notamment arrêté sur un certain nombre de cas et de comportements inadmissibles de certains établissements d’enseignement privé concernant la gestion de leurs relations avec leurs employés ou avec les familles des élèves ou encore avec la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ; Il appelle les patrons de ce secteur à faire preuve de la plus grande souplesse avec les familles dans le besoin et à respecter les dispositions du code du travail à l’égard de leurs employés, tout en se conformant entièrement aux conditions et critères pour que leurs salariés bénéficient du soutien financier exceptionnel spécial à la gestion de la pandémie du Coronavirus.

… appelle le gouvernement à assurer le contrôle et l’approvisionnement en produits de première nécessité au cours du mois sacré de Ramadan

Tout en exprimant le voeu que l’avènement du Ramadan sacré soit porteur de bienfaits, de santé et de quiétude pour l’ensemble des Marocains, et qu’il se déroule dans de bonnes conditions, le bureau politique appelle le gouvernement à prendre toutes les mesures pour assurer une offre suffisante répondant aux besoins essentiels de consommation des familles en produits alimentaires, en médicaments et en produits vitaux et à assurer le contrôle et le suivi réguliers et fermes du marché national et des circuits de distribution.

Adopte un programme d’action pour la période à venir et convoque une session à distance du Comité central

Il salue hautement la presse du parti, ses élus au parlement et dans les collectivités locales ainsi que ses sections, organisations parallèles et secteurs socioprofessionnels pour les grands efforts militants déployés au cours de cette conjoncture difficile, sur tous les plans et sous différentes formes, contribuant ainsi à la bataille que notre pays mène contre la pandémie. Il les invite tous à continuer d’exercer les différentes tâches militantes en faisant preuve d’adaptation avec la conjoncture difficile dictée par la pandémie ; Dans ce cadre et à l’occasion du mois sacré de Ramadan, le bureau politique exhorte l’ensemble  des structures partisanes à multiplier les actions de sensibilisation et les initiatives de solidarité avec celles et ceux qui sont dans le besoin. Il les invite également à poursuivre le débat interne et public au sujet de la gestion de la pandémie et de la prospection des propositions pour les perspectives de l’après-pandémie et à initier l’organisation d’activités ramadanesques sous forme de conférences et de débats à distance; Pour clôturer sa réunion, le bureau politique a convenu d’organiser à distance une session ouverte du Comité central, au cours du mois de Ramadan et d’en fixer la date au cours de sa prochaine réunion.

Related posts

*

*

Top