Communiqué du Bureau politique du PPS

Le PPS salue l’adoption du projet de loi-cadre sur l’éducation

Le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme a examiné, au cours de sa réunion hebdomadaire du mardi 23 juillet 2019, un ensemble de questions concernant l’actualité nationale.

Il s’est arrêté en particulier sur l’adoption par la Chambre des Représentants, à la majorité, du projet de loi-cadre 51.17 concernant le système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Education : des éléments positifs de la de la loi-cadre

Tout en appréciant ce pas législatif important, le Bureau politique salue hautement les parlementaires du Parti pour leur participation de valeur dans les débats et le vote sur le projet précité, qui constitue une étape de référence sans précédent dans la législation nationale.

Cette étape est de nature à constituer une contribution de poids pour ouvrir l’horizon en vue de présenter les réponses pratiques et procédurières aux défaillances de l’enseignement dans notre pays.

Le projet comporte en effet des données positives qui intéressent toutes les composantes du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Il se propose aussi des objectifs que le Parti du progrès et du socialisme a de tout temps défendus tels l’équité, l’égalité des changes dans l’accès à l’école et le bénéfice de ses services, la garantie de la gratuité de l’enseignement, l’octroi d’une forte impulsion à l’obligation de l’enseignement, la mise en œuvre du principe de la discrimination positive dans l’intérêt des milieux ruraux et semi-urbains, outre la valorisation des deux langues nationales dans le texte et l’ouverture sur les langues étrangères.

A cette occasion, le Bureau politique souligne la nécessité d’activer le parachèvement de la procédure d’adoption définitive du projet de loi-cadre précité, qui constitue un accès pour la réforme de l’enseignement dans notre pays.

Il considère que la mise en œuvre du contenu du projet requiert, entre autres, une forte volonté de la part de tous pour sa mise en œuvre sur le terrain et la réhabilitation de l’école publique en particulier ainsi que la bonne généralisation de l’enseignement, garante de l’égalité et de l’égalité des chances.

La mise en œuvre du texte requiert aussi de l’efficacité institutionnelle et de la volonté politique pour créer la mobilisation qu’il requiert et l’adoption des textes législatifs et réglementaires d’accompagnement dans les plus brefs délais et avec la qualité nécessaire.

Pollution des eaux de mer à El Jadida

Par ailleurs, le Bureau politique a examiné la situation dans certaines régions relevant de la province d’El Jadida (Sidi Abde, Jorf Asfar, Oualidyia…) qui connaissent des fuites, vers les eaux de mer, de produits chimiques liquides toxiques, selon les premières données.

Ce qui a provoqué une pollution de ces eaux, qui menace la santé publique des habitants et visiteurs de ces régions et expose l’écosystème de la région à des dangers réels.

A ce propos et tout en attirant l’attention sur la question, le Bureau politique souligne la nécessité pour les milieux responsables et les milieux spécialisés de procéder immédiatement à des investigations et aux recherches nécessaires. Et ce pour délimiter les responsabilités et prendre les dispositions et les mesures nécessaires afin de dépasser et traiter tout ce qui est susceptible de nuire à l’environnement ou aux habitants et aux visiteurs de la région et à aux activités économiques en général et touristiques en particulier.

Un forum sur les droits de l’homme, à la rentrée

Sur un autre plan, le Bureau politique a passé en revue le rapport de la délégation interministérielle aux Droits de l’Homme autour des évènements d’Al Hoceima et la protection des droits de l’homme et le rapport du ministère d’Etat chargé des Droits de l’Homme sur les réalisations des droits de l’homme au Maroc: l’évolution institutionnelle et législative et le bilan d’exécution des politiques publiques après la Constitution de 2011.

A ce propos, il a convenu d’approfondir le débat au sujet des deux rapports, qui feront l’objet d’une lecture et d’une étude en vue d’en dégager des conclusions, en attendant l’organisation d’un forum sur le sujet au début de la prochaine rentrée politique.

Salue les succès du forum de l’élu progressiste de l’ADEP

Au niveau interne du Parti, le Bureau politique a procédé à l’évaluation des différentes activités organisées récemment. Il s’est félicité en particulier du grand succès qu’a connu le forum de l’élu progressiste, organisé, dans la commune de Ghafsai, par l’Association démocratique des élus progressistes en coordination et en collaboration avec la section provinciale du Parti à Taounate, et présidé par le Secrétaire général du parti à la tête d’une délégation de la direction nationale du parti, samedi 20 juillet courant.

Il s’est félicité aussi du succès des activités du forum de l’élu progressiste dans la province de Ouerzazate. Il  adresse de même ses salutations à l’Association des élus progressistes pour son action visant à poursuivre l’exécution du programme des fora de l’élu progressiste, en coordination et en collaboration avec les sections provinciales du parti.

La prochaine étape sera avec la section provinciale du parti à Tiznit, commune de Larbaâ Sahel, samedi 3 août prochain.

Réussir  la commémoration de la présentation du Manifeste de l’indépendance par le PCM

Par ailleurs, le Bureau politique a pris les mesures qui s’imposent pour la réussite de la journée commémorative du 73ème anniversaire annuel de la présentation par le Parti communiste marocain du manifeste de revendication de l’indépendance.

L’organisation de cette journée est prévue à Marrakech le 27 juillet courant, sous la présidence du Secrétaire général du parti et avec la participation du Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération et du directeur de l’institution des Archives du Maroc.

Le Bureau politique a renouvelé ses hautes salutations à la section provinciale du parti à Marrakech pour les efforts déployés à ce niveau.

Le document historique fêté constitue en effet une référence historique et militante marquante dans l’histoire de revendication par le parti communiste marocain d’abolir le protectorat avec des aspirations démocratiques et sociales explicites et claires, qui invitent à être fier de l’identité du Parti du progrès et du socialisme, en tant que parti patriotique, progressiste et démocratique, et des luttes des générations qui se sont succédé pour militer dans ses rangs et prendre la responsabilité de sa direction et la mise en lumière de ses orientations nationales. En effet, le PPS est le prolongement intellectuel, politique et organisationnel du Parti communiste marocain et du Parti de la libération et du socialisme.

Related posts

*

*

Top