Fassi Fihri qualifie les résultats d’«importants acquis»

Le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, M. Abdelahad Fassi Fihri, a qualifié, lundi à Rabat, d’«important acquis» les résultats du dialogue Maroc-Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) sur les politiques de développement territorial.

S’exprimant lors de l’ouverture de l’atelier de restitution des travaux du dialogue Maroc-OCDE sur les politiques de développement territorial, M. Fassi Fihri a affirmé que «les résultats actuels constituent incontestablement un important acquis pour nourrir les réformes majeures engagées notamment en matière de consolidation avancée dans le cadre de la décentralisation administrative».

A la fois «pertinente» et «innovante», la démarche suivie dans ce projet a permis la participation et l’implication de l’ensemble des parties prenantes, à savoir les autorités locales, les élus, les services de l’Etat et la société civile, a-t-il souligné, saluant «tout ce qui a été fait» dans le cadre de ce dialogue en matière de benchmark international et de comparaison avec les pratiques dans d’autres pays.

Ce dialogue intervient à un moment particulièrement opportun, où l’ensemble des forces vives du pays sont engagées dans une réflexion sur un nouveau modèle de développement, au niveau duquel l’atténuation des disparités économiques sociales et territoriales constitue le fil conducteur, a fait savoir le ministre.

Il intervient également à un moment où la réflexion pour redéfinir les orientations du pays en matière d’aménagement territorial est présente afin de faire face aux enjeux relatifs au chantier de la régionalisation avancée, a relevé M. Fassi Fihri, évoquant des défis liés à l’urbanisation accélérée, à la métropolisation, à la littoralisation, au développement du monde rural et de son articulation avec le développement urbain.
Il est aussi question de reformuler ces orientations, notamment en rénovant la politique urbaine et les instruments de planification territoriale tout en réfléchissant à un schéma d’armature urbaine qui ferait que les réseaux des villes soient en cohérence, a-t-il dit.

Ont également pris part à cet atelier le Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani, la directrice du Centre pour l’Entreprenariat, les PME, les régions et les villes de l’OCDE, Lamia Kamal-Chaoui et le président de l’Association des présidents des régions du Maroc, président de la région Fès-Meknès, Mohand Laenser.
Articulé autour du thème «Enjeux et recommandations pour une action publique cohérente», cet atelier a été l’occasion de présenter aux différents départements et institutions ayant accompagné le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, les résultats et les recommandations issus de ce dialogue.

Inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme-pays signé en juin 2015 entre le Maroc et l’OCDE, le dialogue sur les politiques de développement territorial vise à apporter un appui aux autorités marocaines en matière de politiques publiques de développement et ce, à travers le partage d’expériences et d’expertises entre les pays pairs.

(MAP)

Related posts

*

*

Top