Filiale détenue à part égales par Addoha et CGI : Immolog lance un emprunt obligataire de 700 millions DH

D’après la note d’information visée par le CDVM, la Société ambitionne, à travers cette opération de compléter les ressources financières générées par le cycle d’exploitation pour faire face aux besoins inhérents, à la fois, au remboursement de la dette relative à la réserve foncière acquise pour le développement de la ville nouvelle Al Firdaous (à Rabat) pour un montant 395 millions DH, et constituer une réserve foncière stratégique pour un budget de 300 millions DH.
La société entend également répondre à ses besoins en fonds de roulement et maintenir une situation de trésorerie positive permettant à la société de saisir toute opportunité de développement de nouveaux projets immobiliers.
Créée en novembre 2005, la société Immolog, dont le capital s’élève à 300 millions DH, est détenue à parts égales par CGI (filiale de CDG) et Douja Promotion Groupe Addoha.
La société compte actuellement dans son portefeuille 8 projets immobiliers, dont 3 projets intégralement achevés et commercialisés, 4 projets en cours de commercialisation et un projet en démarrage portant sur le développement d’une ville nouvelle à Rabat (le projet Al Firdaous). Les premières livraisons du projet Al Firdaous sont prévues pour l’année 2012.
Au 31 décembre 2010, les unités du segment intermédiaire intégralement achevées et commercialisées par la Société totalisent un nombre de 2.642 unités. A la même date, la Société est en cours de réalisation de 3.791 unités intermédiaires.
La tranche du projet Al Firdaous relative aux logements intermédiaires n’est pas encore entamée et devrait porter sur 19.527 unités (constituées de 17.380 logements et de 2 147 lots de terrains) ainsi que 12 570 m? de commerces. Etant une joint venture entre Douja Promotion Groupe Addoha et Compagnie Générale Immobilière (filiale de CDG), Immolog bénéficie d’avantages non négligeables de part son appartenance à ces deux groupes immobiliers
Dans le cadre de la Loi de Finances 2010, les conventions signées et en cours de signature entre Immolog et l’Etat concernent trois projets : Al Firdaous (Aïn Aouda), Portes de Marrakech 2 et Zohor Targa. Lesdits projets portent à fin 2010 sur une consistance 22 341 logements économiques.
Durant le 1er semestre 2011, la société réalise un volume de livraison s’établissant à 3.033 unités (tous segments confondus), contre 1.424 unités livrées au 30 juin 2010 (soit une progression de 113,0%). Cette évolution résulte principalement de la croissance des ventes des unités économiques de 936 unités au 30 juin 2010 à 2.854 unités au 30 juin 2011. A noter que le poids du segment économique dans la composition du volume d’affaires progresse de manière significative pour atteindre 94,1% (contre 65,7% une année auparavant).

Un chiffre d’affaires en évolution contrastée

Côté business, la Société réalise un chiffre d’affaires en évolution contrastée sur la période 2008-2010. En effet, les ventes reculent de 974,1 millions DH en 2008 à 609,1 millions DH en 2009 (soit une baisse de 37,5%) en raison, expliquait-on dans la note d’information, notamment de la quasi-finalisation des programmes immobiliers Borj Zaitoun, Al Khayr et Annaïm. En 2010, les ventes progressent à 1.019,9 MMAD (soit une croissance de 67,4%) suite à l’augmentation de cadence des livraisons relatives au programme Al Ikhlasse et à l’achèvement des premières tranches du programme Portes de Salé.
Le chiffre d’affaires enregistré par le segment économique baisse de 598,9 millions DH en 2008 (soit 61,5% du chiffre d’affaires total) à 205,6 millions DH en 2009 (soit 33,8% du chiffre d’affaires total), pour s’établir à 522,9 millions DH au 31 décembre 2010 (soit 51,3% du chiffre d’affaires total).
Pour sa part, le segment intermédiaire affiche une progression annuelle moyenne de 15,1% de son chiffre d’affaires sur la période 2008-2010, passant de 375,2 millions DH  en 2008 (soit 38,5% du chiffre d’affaires total) à 403,5 MMAD en 2009 (soit 66,2% du chiffre d’affaires total) pour s’établir à 497,0 millions DH en 2010 (soit 47,8% du chiffre d’affaires total).

Un résultat net de 204 millions DH

En 2010, le taux de marge d’exploitation s’accroît de 4,1 pts pour s’établir à 35,4%. Cette progression résulte principalement d’une augmentation de la proportion des ventes de lots de terrains (se caractérisant par une plus forte marge) dans la formation du volume d’affaires en 2010.
En 2010, l’Excédent Brut d’Exploitation -EBE- progresse à 298,7 millions DH (soit une croissance de 114,2%), bénéficiant, d’une part, de la reprise du rythme des livraisons suite au lancement des projets Zohor Targa, Al Ikhlasse et Portes de Salé et, d’autre part, d’une quasi-stagnation des charges de personnel.
La marge opérationnelle s’établit en 2009 à 22,9% en recul de 5,0 pts par rapport à son niveau enregistré en 2008. En 2010, ce ratio affiche un niveau de 29,3%, marquant ainsi une croissance de 6,4 pts comparativement à son niveau affiché en 2009.
En l’absence d’immobilisations corporelles importantes eu égard à l’activité de la Société, l’amortissement des actifs n’affecte pas significativement le résultat d’exploitation qui évolue au gré de l’évolution de l’Excédent Brut d’Exploitation.
Au titre de l’exercice 2010, le résultat net d’Immolog s’établit à 204,3 MMAD contre respectivement 82,5 MMAD et 207,8 MMAD en 2009 et 2008. Son évolution demeure corrélée à celle des principaux agrégats d’exploitation.

Un portefeuille de grands projets

La société Immolog compte dans son portefeuille plusieurs projets immobiliers de grande envergure. A commencer par le projet de création de la ville nouvelle Al Firdaous (à Aïn Aouda-Rabat) qui portera sur 17.000 logements économiques, 17.380 logements intermédiaires, 2.147 lots de terrains ainsi que des commerces d’une surface globale de 12 570 m?. Celui de Zohor Targa à Marrakech porte sur 3.543 unités. Le projet Portes de Marrakech porte sur 8.198 unités. Le projet Portes de Salé porte, quant à lui, sur 3.663 unités. Al Ikhlasse à Tanger porte sur 3.770 unités .


 

*

*

Top