«Le contexte réglementaire a de nouveau frappé avec la Lydec»

Farid Mezouar*

Quelle actualité pour Lydec?

L’adage de jamais deux sans trois, s’est illustré avec Lydec après IAM et Total Maroc. En effet, Lydec a annoncé dans un communiqué que son résultat net de 2019, est attendu en baisse de -18% par rapport à celui de 2018 contre un léger repli qui était attendu dans un Profit warning précédent. Ceci s’explique par le fait que la performance prévisionnelle de 2019, prenait en compte la mise en application avant fin 2019 des dispositions contractuelles de la révision économique des tarifs vu la stagnation voire la baisse de la consommation d’électricité. Or, les discussions sur ce sujet n’ont pas encore abouti.

Quelle a été la réaction en Bourse?

Le cours a perdu près de -10% sur volume cumulé de près de 8,6 MDH. En effet, les investisseurs pensaient que le plus dur était déjà passé car le résultat net semestriel avait déjà chuté de -33,7% à 69 MDH, notamment à cause de la non récurrence de certains revenus. De plus, Lydec a indiqué dans son communiqué que les résultats de 2020 tiendront compte de l’issue de ces discussions sur les tarifs en plus de l’aboutissement de la révision quinquennale du contrat de gestion déléguée. Enfin, les prochaines années devraient être certainement rythmées par les discussions préliminaires sur le renouvellement du contrat de gestion déléguée de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement de Casablanca. Ce contrat échoit théoriquement en 2027.

Doit-on éviter les secteurs réglementés en Bourse?

Je dirais non car le risque réglementaire est un facteur parmi d’autres dans la cartographie des risques. De plus, même les sociétés qui évoluent dans un contexte de prix libéralisés comme Total Maroc, peuvent être inquiétées par le droit de la concurrence. Aussi, à l’international, Airbus vient de subir une lourde charge de 3,6 Mrds € pour éviter des poursuites judiciaires en France, au Royaume Uni et aux Etats-Unis. Toutefois, dans l’absolu, en Bourse, l’analyse de la qualité du management et de la gouvernance est importante car elle permet de renseigner les investisseurs sur la capacité de l’entreprise à traverser les crises et à surmonter les imprévus.

*(Directeur exécutif de flm.ma)

*

*

Top