Le PPS rend hommage au militant, patriote et leader politique Abderrahmane Youssoufi

Le bureau politique du PPS exprime ses condoléances

Le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme a appris avec une grande tristesse et peine, le décès du militant patriote et grand leader politique, maitre Abderrahmane Youssoufi, décédé vendredi matin 29 mai 2020 dans un hôpital à Casablanca, suite à la détérioration, au cours de ces derniers jours, de son état de santé.

Considérant que cette disparition cruelle est une grande perte pour notre pays, le PPS présente ses sincères condoléances, en son nom et en celui du Comité central et de l’ensemble des militantes et militants du parti, à sa compagne de lutte, Mme Hélène, à sa petite famille et à ses proches, à la direction et aux militantes et militants de son parti, l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et à l’ensemble de la famille du mouvement national, priant le Tout Puissant de lui accorder clémence et miséricorde.

La disparition de Si Abderrahmane Youssoufi représente la disparition de l’une des grandes icônes de l’action patriotique dans notre pays. Le Maroc perd en lui l’homme, le patriote et le militant sincère, qui a consacré son engagement et sa vie au service des causes de son pays, de son peuple et des valeurs de la justice, de la liberté, de la dignité et des droits de l’homme.

Le défunt a consacré sa vie tout entière, depuis les premières années de sa jeunesse jusqu’à sa mort, à la lutte pour les causes du Maroc et des Marocains, et ce depuis l’époque de la lutte nationale contre le colonialisme et après pour la démocratie et pour donner une substance démocratique à l’indépendance nationale.

Dans le cadre de ce long parcours de lutte, Si Abderrahmane, qui a beaucoup enduré, a supporté et résisté avec patience, profondément convaincu de la justesse des causes pour lesquelles il militait.   

Même en exil, il était resté un opposant politique acharné, tout en respectant son pays et ses constantes et en restant attaché à ses principes militants, aux valeurs démocratiques et aux droits humains.

Youssoufi n’était pas seulement un militant politique marocain. Il occupait aussi une place distinguée à l’échelle régionale et internationale et dans les milieux des droits humains, ainsi qu’auprès de nombreuses forces politiques arabes et internationales. Il jouissait d’une grande estime et bénéficiait de nombreuses amitiés auprès de ces milieux et sphères.

Avec la disparition de Youssoufi, le Maroc perd, également, le dernier Premier ministre sous le règne de feu le Roi Hassan II. Il avait conduit l’expérience du gouvernement de l’alternance consensuelle (1998-2002). Il était aussi le premier Premier ministre sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Le défunt avait marqué de ses empreintes cette étape capitale dans l’Histoire de notre pays et de notre  peuple, en jetant notamment les fondements d’une nouvelle ère dans la marche du Maroc vers la consécration de ses choix démocratiques. Il est resté fidèle à ces principes, ces valeurs et ces convictions jusqu’à la fin de sa vie.

En dépit du fait qu’il était peu bavard, sa parole en matière de démocratie était profonde et perspicace quand il s’exprimait.

Tout en se recueillant sur l’âme de Abderrahmane Youssoufi, le Parti du progrès et du socialisme se remémore tout le parcours patriotique et politique du grand défunt et toutes les étapes de l’action et du combat communs auxquels lesquelles il a participé, aussi bien au sein de la Koutla démocratique ou au cours de l’expérience du gouvernement de l’alternance consensuelle, ainsi que dans les autres batailles de la lutte nationale et démocratique. Le Parti se rappelle de même les valeurs et les principes partagés et considère que le parcours du défunt continuera à illuminer la voie des militants vers un meilleur lendemain pour notre pays et notre peuple.

Le riche palmarès militant en sacrifices du leader Abderrahmane Youssoufi et son attachement constant aux constantes nationales durant toute son histoire politique et militante riches en réalisations fait que sa disparition est une grande perte non seulement pour sa petite famille et son parti, mais également pour l’ensemble du mouvement national et démocratique et pour le Maroc.

Qu’il repose en paix.

Sincères condoléances à son épouse et à l’USFP.

Le Bureau politique du PPS.

Rabat le 29 mai 2020

Related posts

*

*

Top