Ouaddar, un cavalier 5 étoiles

Le sport marocain est à l’honneur. C’est grâce l’équitation qui a fait une première exception… Abdelkebir Ouaddar et son cheval Quickly tiennent à nous annoncer qu’ils ont achevé la saison 2015 en beauté. Ils ont été sacrés « meilleur Couple de l’année 2015 ». En remportant ce titre exceptionnel, ils nous donnent rendez-vous pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 qu’ils espèrent marquer de tout cœur.

C’est pour la première fois que l’équitation marocaine participe aux Olympiades. Cet honneur l’est seulement pour deux pays arabes qui seront représentés aux JO de Rio. Le Qatar par équipes et le Maroc en individuel. C’est donc grâce à l’exploit réalisé par le Cavalier Abdelkbir Ouaddar et son cheval Quickly de Kreisker qui ont fait l’essentiel en attendant la qualification finale annoncée en mars prochain.

C’est une très bonne prestation pour Kébir mais aussi pour Quickly, un cheval qualifié par la presse française de «joyau de la couronne marocaine»

Pour le moment, Ouaddar qui se trouve en tête du classement de la Ligue arabe est un grand cavalier de saut d’obstacles même s’il est arrivé tardivement dans le milieu du sport de haut niveau. C’est depuis la saison 2012 qu’il a commencé à connaitre une «ascension fulgurante».

Surnommé Kebir, Ouaddar est un Marrakechi natif d’Aït Ourir. Même si sa famille ne s’intéressait pas beaucoup aux équestres, Kébir a commencé tôt la pratique de son sport préféré. Kébir nous a fait savoir que c’est grâce à la Princesse Lalla Fatima Zahra qu’il s’est mis dans le cheval à l’âge de son enfance (10-11 ans). « C’est Lalla Fatima Zahra qui m’a déniché, c’est elle qui m’a appris beaucoup de chose, c’est elle qui m’a initié et m’a mis le pied dans l’étriller pour la première fois. Cela sans oublier l’apport du président de la Fédération, Moulay Abdellah Alaoui et sa mère feu Lalla Amina, qui m’ont également beaucoup soutenu… », nous a déclaré Abdelkebir Ouaddar qui a continué : « Aujourd’hui, je me suis au Top. J’ai fait beaucoup de compétitions. J’ai remporté 6 fois le championnat du Maroc dans la catégorie des séniors. J’ai eu la chance de participer à des concours internationaux de haut niveau surtout en Espagne en fréquentant les 30 meilleurs cavaliers à l’échelon mondial. J’ai gagné le concours 5 étoiles (5*) de Monaco avec mon premier cheval Porche Du Fruitier en 2013… », ajoute Kébir qui a également brillé dans différents concours de différentes étoiles en Europe surtout en France. Kébir qui a remporté le Morocco Royal Tour avec Quickly en 2013 est aussi le premier cavalier marocain de l’histoire à avoir participé aux jeux équestres mondiaux, en 2014.

Kébir a surtout confirmé que : « Si je me suis aujourd’hui dans le haut niveau c’est grâce à SM le Roi qui m’a acheté Quikly de Kreisker pour épauler Porche Du Fruitier… Ce qui m’a encouragé à réaliser de grandes performances en compagnie de Kreisker dont l’exploit de meilleur couple mondial de l’année 2015 », a souligné Kébir qui pense continuer sur sa lancée et aller le plus loin possible.

Les prochains JO restent l’obstacle le plus grand à franchir. « J’ai toujours voulu représenter le Maroc dignement. J’ai toujours bossé pour leur montrer que le Maroc est un pays de cheval et de grands champions d’équitation. Ma fierté ne peut pas être imaginée quand je me trouve sur le dos de mon cheval devant plus de 10.000 personnes dans chaque compétition internationale de 5*. Cela je l’ai vécu également en compagnie de mes coéquipiers de l’équipe nationale qui sont bien au Maroc et qui se préparent aujourd’hui pour participer à un tournoi international en Espagne en fin du mois. Seulement pour moi, j’ai l’avantage d’être installé en Europe ce qui me donne plus de chance d’avoir accès à toutes les compétitions dans le monde durant chaque week-end… », estime Ouaddar qui compte réussir un bon résultat aux prochains JO. «Franchement, mon objectif est grand. Je veux hisser la barre plus haut. Quand on participe à un tournoi international, ici et ailleurs, on vise le podium. On doit donc aller chercher une médaille aux JO de Rio. C’est possible puisqu’on a un très bon cheval, on a un magnifique public marocain qui nous suit et qui nous apprécie, on a la détermination et la confiance de votre cavalier… Je vais donc à Rio pour représenter dignement notre pays et notre Roi».

Bonne chance à Ouaddar, un grand cavalier qui est en train de faire les beaux jours de l’équitation marocaine. Son travail équivaut tout simplement à celui de Aouita, El Gurrouj El Moutawakkil, Bidouane… en athlétisme ou encore Faras, Dolmy, Timoumi, Bouderballa dans le football…

Rachid Lebchir

*

*

Top