Plus de 441.000 candidats au baccalauréat

Un total de 441.065 candidats passeront les examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2019, soit une hausse de 0,3% par rapport à l’année précédente, a annoncé le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Le nombre de candidats scolarisés a atteint 332.298, alors que le nombre de candidats libres s’élève à 108.767, soit 25% de l’effectif global des candidats, précise le ministère dans un communiqué, ajoutant que les candidates représentent 48%.

Par pôles de branches, les candidats se répartissent entre le pôle des branches scientifiques et techniques a atteint 244.776, soit 64%, et les filières littéraires et originelles (187.383), alors que le nombre des candidats dans les filières internationales (option français et anglais) est passé à 24.979, contre 18.326 l’année écoulée, soit une hausse de 36%.

Le nombre des candidats au baccalauréat professionnel a presque quadruplé par rapport à la session de 2018, pour se chiffrer à 8.178, contre 2.115. Ils sont répartis sur 19 filières, dont le pôle professionnel commercial, qui a connu une évolution importante du nombre de candidatures, qui s’est élevé à 3.542, contre 574 l’année dernière. Il s’agit également du pôle professionnel industriel, qui est passée de 1.394 candidats à 3.927, enregistrant une augmentation d’environ 282%. Le pôle professionnel des services est passée, lui, de 147 candidats en 2018 à 709 cette année.

Parmi les nouveautés de cette session, qui se déroulera du 11 au 14 juin, figure la première promotion de candidats libres à passer l’examen nationale normalisé du baccalauréat professionnel, dont le nombre s’élève à 729 candidats.

Le nombre de candidats en situation de handicap qui bénéficieront des procédures d’adaptation des examens a dépassé les 400, contre 242 l’année précédente, soit une hausse de 65%. Cette session connaîtra la généralisation des procédures d’adaptation des examens dans 13 filières, contre neuf l’année écoulée.

De même, il sera procédé à l’adaptation des procédures d’examen pour les candidats issus d’autres systèmes éducatifs, tels que les enfants d’émigrés marocains de retour au pays ou les enfants d’immigrés installés au Maroc.

Au niveau des académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF), 1.500 centres d’examen et 350 centres de correction seront affectés dans les différentes directions provinciales.

Dans le cadre du renforcement des mécanismes de lutte et de répression de la fraude dans les examens, des campagnes de sensibilisation provinciales, régionales et nationales ont été lancées, avec la participation de l’ensemble des intervenants pédagogiques et des médias et ce, en vue d’informer les candidats des conséquences de ces actes et les encourager à adhérer aux valeurs de la transparence et de l’égalité des chances.

Dans le même contexte, chaque candidat au baccalauréat, scolarisé ou libre, a été appelé à présenter un engagement, dûment signé et légalisé, attestant qu’il a eu connaissance des lois et décisions en relation avec la fraude lors des examens et des sanctions pédagogiques et répressives en vigueur.

A l’instar des années précédentes, des comités de veille et de suivi seront créés aux niveaux provincial, régional et national pour suivre les procédures d’examens du baccalauréat et publier des données à leur sujet, afin de permettre une intervention immédiate.

Les résultats de la session ordinaire des examens du baccalauréat seront annoncés le 26 juin, alors que la session de rattrapage se tiendra les 4, 5, 6 et 8 juillet 2019, avec affichage des résultats le 13 du même mois.

L’examen régional normalisé de la première année du baccalauréat et l’examen régional pour les candidats libres se déroulera les 8 et 10 juin, a indiqué la même source, précisant que 316.950 candidats scolarisés passeront ces examens.

*

*

Top