Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!

Et de 6 pour «Tkayes School» ! La fondation Renault-Maroc a inauguré jeudi dernier à Casablanca, dans une école primaire de Sidi Bernoussi, la 6e édition de sa campagne de sensibilisation des élèves aux risques routiers. Ledit programme se déroulera du 14 octobre au 13 décembre dans différents établissements publics de Casablanca.

Jeudi dernier, le Groupe Renault a renouvelé son engagement citoyen auprès des écoles publiques de Casablanca à travers son programme «Tkayes School». L’initiative lancée en 2015 par le groupe automobile dans ses villes d’ancrage, notamment Casablanca et Tanger vise à sensibiliser les écoliers et collégiens des établissements publics de ces villes aux risques routiers. Il s’inscrit également dans le cadre de la politique RSE de la multinationale, qui entend contribuer au développement social et économique de ses régions d’implantation en priorisant des problématiques d’envergure nationale telles que l’éducation et la sécurité routière. Pour Ghizlane El Karmoudi, directrice de la communication et de la RSE de Renault-Maroc, ce programme est d’autant plus pertinent qu’au Maroc, on enregistre annuellement 3500 morts en raison des accidents de la route.

Dans le cadre de cette 6e édition, plusieurs centaines d’élèves de Casablanca bénéficieront de formation, d’ateliers de prévention aux risques routiers dispensés par des animateurs spécialisés et d’outils pédagogiques adaptés au contexte routier local, selon une pédagogie ludique pour leur inculquer les bons réflexes de la route, en tenant compte de l’environnement routier urbain et rural.

En effet, les établissements scolaires bénéficiaires sont choisis par la Fondation, en étroite collaboration avec les directions provinciales de l’éducation nationale de chacune des régions dans lesquelles Renault opère, sur la base de plusieurs critères, dont l’emplacement. «Les emplacements à risque sont prioritaires, à l’exemple de l’école dans laquelle nous sommes aujourd’hui pour l’inauguration de la 6e édition de Tkayes School. Quand vous sortez de l’école, il y’a automatiquement une voie de passage très fréquentée par les véhicules.

Les enfants de ces établissements auront plus de chances de prévenir les accidents en tant que piétons», souligne Ghizlane El Karmoudi. La formation s’étend également aux chauffeurs de transports scolaires. «Dans le kit pédagogique, il y a un guide destiné à sensibiliser les chauffeurs de bus. Quand nous allons dans un établissement où il y a des bus scolaires, nous essayons généralement d’en discuter avec eux, même si la grande majorité des établissements scolaires publics ne disposent pas forcément de transport scolaire», explique-t-elle.

De 2015 à 2019, ce sont 40 000 élèves de 9 à 13 ans, dans 220 établissements de Tanger et Casablanca, qui ont bénéficié de 530 séances d’enseignements dans le cadre de cette opération de sensibilisation.

Danielle Engolo

*

*

Top