18e FIFM: Les stars du 7e Art foulent la terre des sept saints

La grande messe internationale du 7e art se fêtera cette année du 29 novembre au 7 décembre 2019 sur la terre des sept saints, Marrakech. Comme à l’accoutumée, la ville ocre vibre aux rythmes du Festival international du film de Marrakech (FIFM) en accueillant une pluie de vedettes du cinéma mondial.

Rendez-vous cinématographique incontournable, le FIFM revient en force avec une version relookée et renouvelée  pour le grand plaisir du grand public, des cinéphiles, des professionnels des métiers cinématographes et des festivaliers. Une véritable fête de l’image, d’échange artistique et de glamour, la 18e édition du FIFM  prévoit une programmation colorée, diversifiée et riche qui sera meublée par des hommages rendus aux figures de proue du 7eart, des projections dans le cadre de la compétition officielle, du panorama dédié au cinéma marocain, mais aussi lors des séances spéciales et des projections en plein air à la place Jemaa el Fna,  sans oublier le temps des échanges cinématographiques dans la rubrique «Conversation With». Que la fête commence…

Des visages connus, des hommages et émotions…

Des instants forts et émouvants. Les hommages du FIFM cèdent la dernière parole à  l’émotion, à la reconnaissance. Cette année encore, quatre figures emblématiques du cinéma seront honorées à la ville du soleil, des couleurs et des arts.  Venus des quatre coins du monde et de différents horizons artistiques, le festival rendra un vibrant hommage au réalisateur, producteur et acteur américain, Robert Redford, le cinéaste français, Bertrand Tavernier, l’actrice Mouna Fettou et la star indienne Priyanka Chopra. Les quatre grands noms viendront recevoir l’Etoile d’or du Festival en signe de reconnaissance et de gratitude à leurs parcours exceptionnels d’acteurs, de producteurs et de cinéastes.

Un jury issu de cinq continents

Le jury de la 18e édition du Festival International du Film de Marrakech (FIFM), composé de 9 membres, sera présidé par l’actrice et productrice écossaise Tilda Swinton. Cette dernière sera accompagnée de différentes personnalités du monde du 7e art  et de la culture dont la réalisatrice franco-italienne Rebecca Zlotowski, le réalisateur brésilien Kleber Mendonça Filho, l’acteur suédois Mikael Persbrandt, l’auteur et réalisateur afghan Atiq Rahimi, le réalisateur australien David Michôd, le réalisateur marocain Ali Essafi, la réalisatrice britannique Andrea Arnold, ainsi que l’actrice franco-italienne Chiara Mastroianni. Le jury décernera les prix du FIFM dont la fameuse l’Etoile d’or pour le meilleur film de la compétition officielle de cette année.

Le film australien s’invite à Marrakech

L’édition de 2019 rendra un hommage au film et cinéma  australiens. «Le choix de l’Australie ne doit rien au hasard. Considéré comme l’un des plus anciens au monde, le cinéma australien a régulièrement fourni quelques-uns des plus importants chefs d’œuvres du cinéma mondial», expliquent les organisateurs. Et pour mieux avoir une idée sur ce cinéma et ses créateurs, des projections seront organisées dans les différents lieux de la ville. À l’affiche,  «Réveil dans la terreur» de Ted Kotcheff, «La Randonnée» de Nicolas Roeg, «Mad Max» de George Miller, «Pique – nique à Hanging Rock» de Peter Weir,  «Breath» de Simon Baker, «Lion» de Garth Davis, «True History Of the Kelly Gang» de Justin Kurzel, pour ne citer que ceux-là. Une délégation  importante d’artistes, de producteurs, d’acteurs et de réalisateurs prendra part à  18ème édition du FIFM dont Naomi Watts, Simon Baker, Abbie Cornish, Jason Clarke, Geoffrey Rush, Gillian Armstrong, Molly Reynolds, David Michôd et bien d’autres.

Zoom sur le cinéma marocain…

C’est désormais une tradition, un temps fort du festival. Le FIFM braquera ses lumières sur la production cinématographique nationale à travers une collection de films qui sera projetée dans le cadre de la section «Panorama du cinéma marocain». Ce sont en effet les meilleurs films d’auteurs marocains de l’année qui sont montrés et dévoilés au public et aux mordus cinéma.  Au menu de cette rubrique figure le film du réalisateur  Mohamed Nadif, «les femmes du  Pavillon J»,  «Lala Aicha» de Mohamed El Badaoui, «dans tes yeux, je vois mon pays» de Kamal Hachkar, «De quelques événements sans signification » de Mostafa Derkaoui, «une place sous le soleil» de Karim Aïtouna. A cela s’ajoute le film «Adam» de la  réalisatrice Maryam Touzani présenté en séance de gala. Toutefois, les amoureux du cinéma découvriront pour la première fois le film du jeune réalisateur Alaa Eddine Aljem, « le miracle du saint inconnu » qui sera en lice dans le cadre de la compétition officielle 2019.

Les Ateliers de l’Atlas : Un carrefour des professionnels

Véritable vétrine des professionnels du cinéma,  les Ateliers de l’Atlas œuvrent pour la promotion des nouvelles sensibilités artistiques et vagues cinématographiques au Maroc, en Afrique et dans le reste du monde. Pour ce faire, les professionnels de l’industrie cinématographique mondiale se donneront rendez-vous au FIFM  pour échanger les visions et croiser les expériences. En fait, c’est en 2018 que ces ateliers ont ouverts leurs portes aux différents cinéastes, spécialistes et professionnels de la filière cinématographique marocaine et étrangère. Cette année, ce sont au total 28 projets en développement ou postproduction, sélectionnés parmi 130 candidatures, soulignent les organisateurs. Les projets marocains ne sont pas en reste de la sélection. Dans cette optique, 13 réalisateurs marocains et 14 pays représentés dont Tanzanie, les Comores, Djibouti, Mozambique prendront part à la deuxième édition des Ateliers de l’Atlas. Selon les organisateurs, une « sélection de 10 projets en développement et 6 films en postproduction bénéficiera des conseils de professionnels internationaux et concourront à des prix représentant une dotation globale de 640 000 Dirhams (60 000 €) ». En outre, et dans le cadre du programme Regards sur l’Atlas, 6 projets marocains y participeront, ainsi que 3 cinéastes confirmés dévoileront les premières images de leurs films à des programmateurs de festivals dans le cadre du Atlas Films Showcase, précisent les initiateurs de ce projet.

«Conversation with» : la parole donnée aux créateurs

Le FIFM, c’est aussi les débats et les échanges. En effet,  la rubrique  «Conversation with» du festival s’ouvre sur des profils et parcours ayant marqué l’histoire du cinéma. Des confessions, des rencontres conviviales et discussions à cœur ouvert  auront lieu avec une belle brochette de réalisateurs, de producteurs et d’acteurs venus du monde entier. La parole sera donnée en effet à la vedette de cette année Robert Redford, ainsi qu’à l’actrice française oscarisée Marion Cotillard, le réalisateur palestinien Elia Suleiman, le réalisateur français Bertrand Tavernier, le réalisateur ukrainien Sergei Loznits, sans oublier bien entendu la star de Bollywood Priyanka Chopra Jonas. Par ailleurs, les échanges croisés seront aussi  un temps fort des conversations, notamment avec les deux actrices très attendues à Marrakech, Golshifteh Farahani de l’Iran et Hend Sabry  de la Tunisie. Et ce n’est pas tout… Le réalisateur italien Luca Guadagnino et l’acteur français d’origine marocaine Roschdy Zem viendront partager avec le public leur passion pour le cinéma et dévoiler leurs regards et visions du monde. Des conversations à  ne pas rater!

Mohamed Nait Youssef

Related posts

*

*

Top