Bata: le surprenant retour de la marque tchèque

Saviez-vous que Bata est une marque tchèque créée à Zlin en 1894 ? Saviez-vous qu’en France, l’enseigne n’existe plus depuis 2016 ? Saviez-vous que pendant de nombreuses années Bata avait son siège au Canada, à Toronto exactement ? Saviez-vous qu’au début des années 1990, Bata dominait le marché mondial de la chaussure, avec 300 millions de paires vendues chaque année et 80 000 employés…?

Au Maroc, et en quelques mois à peine, la marque a fait un retour à la fois fracassant et surprenant : deux ouvertures cet été (Fès et Tanger) et une troisième la semaine dernière à Rabat.

Pour rappel Bata avait disparu peu à peu des radars dans les années 90, alors même qu’elle avait été leader du marché pendant des décennies notamment en étant la seule fabrique de chaussures structurée du marché. Introduite au Maroc en 1920, elle connaitra son apogée dans les années 70. Seulement entre grèves, détournements et l’arrivée de la concurrence la marque s’éteint. Mais ce n’est pas pour autant que Bata n’a pas continué à se développer dans d’autres pays. La marque se développe dans les pays de l’Est et en Amérique latine, s’implante en Chine et poursuit son développement spectaculaire en Inde où elle détient aujourd’hui quelques 650 points de vente.

En effet, Bata a effectué de profondes transformations tant organisationnelles qu’en matière de positionnement au début du millénaire.Thomas G. Bata, petit-fils du fondateur de l’entreprise, devient le CEO du groupe en 2001. Une nouvelle structure internationale est mise en place soutenue par quatre centres de profit pour créer des synergies au sein de chaque région, notamment en matière d’achat et de développement produit.

Afin de suivre l’évolution du marché, Bata entreprend une réorganisation majeure de sa structure et passe du statut unique de fabriquant à la conception, le marketing, le commerce de gros et de détail.

Dans le cadre de cette réorganisation, l’entreprise ouvre à travers le monde des centres Bata d’innovation de la chaussure qui gèrent le développement des produits à technologie de confort et design exclusifs.

Il y a eu également la création de la « Branded Business Division » pour harmoniser l’image et les activités de la marque dans le monde, de l’unité «Bata EmergingMarkets» pour optimiser les synergies de toutes les activités en Amérique Latine, Afrique, Asie et Inde, ou encore du SICE – Shoe Innovation Center Europe – à Padoue en Italie qui a pour mission la R&D en termes d’innovation dans le design, les matières, les technologies et le sourcing de produits de haute qualité.

Aujourd’hui c’est sous cette nouvelle mouture que Bata fait son come-back au Maroc sous la houlette de la société de distribution marocaine Albega, créée en 2019 à Rabat. Si l’identité des porteurs du projet ou encore l’actionnariat ne sont pas affichés, il n’en reste pas moins que l’ambition de redonner ses lettres de noblesse à la marque est clairement exprimée. Avec un investissement de départ de 12 millions de dirhams, le management d’Albega annonce l’ouverture d’un autre point de vente avant la fin de l’année au Morocco Mall.

A priori la marque semble bien repartie au Maroc et ses performances à l’international sont plus que rassurantes: plus d’1 million de clients par jour grâce à 5300 magasins implantés à travers 70 pays, et à 27 sites de production dans 20 pays, le tout avec l’appui de pus de 30000 collaborateurs.

Soumayya Douieb

Related posts

*

*

Top