Covid-19: le Maroc toujours à la deuxième étape de propagation

Le Maroc est toujours à la deuxième étape de propagation du nouveau coronavirus comme l’atteste le plus récent rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), indique-t-on auprès du ministère de la Santé.

Ainsi conformément aux dernières statistiques, le Maroc occupe la 59ème place au niveau mondial et la 6ème sur le plan continental en termes de nombre des cas d’infection à la Covid-19, a souligné mardi soir le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, dans sa déclaration hebdomadaire sur la situation épidémiologique.

Le Royaume est en effet classé 66ème au niveau mondial et 7ème à l’échelle continentale en termes de nombre des décès, 35ème au niveau mondial et 2ème en Afrique en termes de tests de dépistage Covid-19.

M. Mrabet a passé en revue l’évolution de la situation épidémiologique en une semaine, précisant que le nombre total des infections a atteint 27,217 cas, soit 70 personnes pour 100.000 et que le taux de guérison se situe à 72%, soit 19,629 rémissions.

Par ailleurs, le responsable a déploré l’augmentation du nombre de décès qui s’élève à 417 après la survenue de 69 nouveaux décès la semaine dernière, sachant qu’un total de 23 décès ont été recensés en juin, un chiffre qui a considérablement augmenté le mois suivant pour atteindre 125 décès.

En outre, la situation épidémiologique évolue en trois étapes principales, à savoir « l’étape de confinement », où le taux d’incidence cumulé a marqué une légère augmentation avant de se stabiliser et, ensuite, diminuer pour atteindre 1 personne pour 100.000 par semaine, a-t-il relevé.

La deuxième étape concerne « la levée progressive du confinement », caractérisée par une augmentation progressive de ce taux, qui finira par atteindre 6 personnes pour 100.000.

Quant à la troisième étape, elle consiste en « la levée approfondie du confinement », une phase marquée par l’augmentation de l’indicateur d’incidence cumulé pour s’établir à plus de 14 personnes pour 100.000 la semaine dernière.

Pour le nombre des cas actifs, M. Mrabet a mis l’accent sur l’augmentation considérable des personnes sous traitement, soit quelque 18 personnes pour 100.000.

Interagissant avec les questions des citoyens via l’application « WhatsApp », le responsable a expliqué que la probabilité que le Sars-Cov2 se transmette par la nourriture est extrêmement minime, voire impossible, puisqu’il s’agit d’un virus respiratoire qui se propage principalement par les gouttelettes projetées lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue.

Il a d’autre part souligné, dans sa réponse à une question relative à la durée de vie du virus dans l’air, que d’après les études le coronavirus survit jusqu’à 3 ou 4 heures à l’air libre, ce qui impose l’aération continue des maisons et espaces de travail.

Par ailleurs, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique a affirmé que les tests de dépistage Covid-19 sont gratuits dans le cadre du système de suivi des contacts et des malades atteints de la Covid-19 au sein des hôpitaux. Cependant, toute personne souhaitant effectuer le test pour des raisons personnelles est tenu d’en régler les frais, a-t-il conclu.

Related posts

*

*

Top