Fortes chaleurs: Soyons vigilants

Ouardirhi Abdelaziz

Le Maroc enregistre depuis quelques jours, de fortes températures au niveau de certaines villes, ou le thermomètre atteint et dépasse parfois les 40°c. Si une personne adulte en bonne santé physique peut supporter et s’adapter aux fortes chaleurs, il n’en est pas de même pour les nourrissons et les enfants en bas âge qui eux, s’adaptent moins facilement à des températures élevées. C’est encore plus vrai et plus inquiétant dans le contexte actuel où la covid-19 circule toujours.

Vague de chaleur : quand le thermomètre grimpe

Dans son bulletin sur les prévisions météorologiques pour la journée du lundi 3 août 2020, la direction générale de la météorologie a souligné que le Maroc connaît une vague de fortes chaleurs.

Cette vague indiquée sévit depuis quelques jours, en particulier dans les provinces du Sud, du sud-est à l’intérieur de Souss, du Centre et de l’Oriental, Chiadma, les plaines de Tadla, de Tensift et de Rehamna, les plateaux de phosphates et d’Oulmès et le Saiss où les températures maximales sont de l’ordre de 38/43°C.

Ces températures élevées, quand même nous sommes au mois d’août, constituent un risque majeur pour la santé des bébés, des nourrissons et des jeunes enfants qui sont très vulnérables.

Ces risques sont aussi valables pour les personnes souffrantes, les personnes âgées, les handicapés physiques et mentales.

C’est encore plus vrai et plus inquiétant dans le contexte actuel où la covid-19 circule toujours et où chacun doit faire preuve de responsabilité,  de rester vigilant tout en adoptant les bons réflexes pour se protéger de la chaleur et de la covid.

Faire preuve de vigilance

Pendant la période estivale où le thermomètre enregistre des degrés en plus, les parents doivent faire preuve de vigilance avec leurs bébés car ils risquent d’être victimes de pertes hydriques importantes et rapides à cause des fortes chaleurs. Si la perte d’eau est importante, on peut se retrouver devant un bébé déshydraté.
Cette situation est inhérente à l’exposition au soleil du bébé ou à une température ambiante anormalement élevée en voiture par exemple. Des conditions que l’on retrouve plus souvent pendant les vacances comme c’est le cas en ce moment.

La déshydratation du nourrisson peut également survenir de diarrhées d’origine surtout infectieuse quelque fois associées à des vomissements et à de la fièvre.
Il est nécessaire de vérifier que l’enfant n’a pas trop perdu de poids de façon à pouvoir juger de la gravité de la déshydratation. Au-delà de la perte de poids de 5%, il est nécessaire de consulter un  pédiatre ou de se rendre dans une structure sanitaire la plus proche.

Mieux vaut prévenir que guérir

Quand il fait très chaud comme c’est le cas en ce moment, il faut savoir raison garder, surtout quand on a des bébés ou de jeunes enfants. Il faut toujours avoir l’esprit que ce sont des êtres fragiles et de ce fait, les parents doivent prendre des décisions sages quand il s’agit par exemple de voyager dans des zones ou villes où il est permis de s’y rendre sans problème, de partir en vacances pour changer d’air et de paysage. Dans ces cas, il préférable d’opter si possible pour les courtes distances et surtout, voyager le matin très tôt  ou quand il fait frais.

Si vous prenez la route en période de chaleur, il faut non seulement faire boire les bébés très régulièrement, éviter l’exposition au soleil (pour un enfant de moins de 8 mois) ou dans les chambres confinées ou encore dans une voiture durant un long trajet.

Si vous êtes au bord de la mer, éviter également l’exposition prolongée des nourrissons à la chaleur, au soleil, à certaines heures où les rayons du soleil sont très intenses (entre 12 et 16 heures).

Pour éviter le coup de chaleur, il est indispensable de maintenir le bébé au frais.
A la maison, pensez à bien aérer toutes les pièces et surtout sa chambre, en fermant les volets pour que le soleil ne tape pas, mais en laissant les fenêtres ouvertes pour laisser circuler l’air et éviter d’avoir un environnement suffoquant.

Le moyen le plus efficace de préserver son bébé de la chaleur est de s’assurer qu’il est bien hydraté. Pour cela, présentez-lui un biberon d’eau au minimum toutes les demi-heures, plus souvent si vous voyez qu’il a très soif à chaque fois que vous le lui donnez. Les bébés peuvent se déshydrater très vite et quelques heures sans eau peuvent suffire à mettre leur vie en danger. Ne sortez donc jamais sans emporter suffisamment d’eau pour la journée ou l’après-midi entière.

Pour les personnes âgées et fragiles

Nous savons tous qu’une personne âgée,  par exemple le grand père et la grande mère, sont souvent confrontés à des ennuis de santé qui les rendent vulnérables.

En plus de la fragilité liée aux maladies chroniques, à la perte d’autonomie et aux médicaments, la personne âgée présente une capacité réduite d’adaptation à la chaleur, caractérisée par une réduction de la perception de la chaleur,  des capacités de transpiration,  de la sensation de soif, ce qui se traduit par des risques de santé chez les personnes âgées.

Contrairement à une personne jeune en bonne santé, le corps de la personne âgée transpire peu et la température du corps a du mal à se maintenir à 37°C et peut alors augmenter : c’est le coup de chaleur ou hyperthermie. De plus, la sensation de soif tend à s’émousser avec l’âge, ce qui aggrave le risque de déshydratation.

C’est pourquoi, il faut toujours être très attentionné face à la personne âgée , assurer une prévention efficace qui consiste à rafraîchir, à hydrater et à  nourrir ces personnes fragiles  pour éviter l’apparition de pathologies graves liées à la chaleur.

C’est pourquoi, il est fortement conseillé de maintenir le logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;

 donner à boire régulièrement à la personne âgée sans attendre que celle-ci manifeste une envie ; préparer et de donner à manger en quantité suffisante ; proposer une douche à la personne âgée (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ; passer si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais ; éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ; demander conseil au médecin traitant, tout particulièrement en cas d’une maladie chronique ou d’un  traitement médical régulier.

Et pour la Covid ?

Il est essentiel d’être doublement vigilent, de faire preuve de responsabilité et de civisme,  particulièrement en ce moment précis, avoir un comportement citoyen. Il s’agit de se protéger, de protéger ceux qu’on aime et protéger aussi les autres.

De ce fait, il faut absolument maintenir tous les gestes barrières car le virus circule. Il  est toujours présent, nous devons tous changer de comportement  et adopter des attitudes préventives: port obligatoire du masque, se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou en utilisant du gel hydroalcoolique, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir,

Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter à la poubelle, se laver les mains, éviter de se toucher le visage, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, respecter une distance physique d’au moins un mètre.

Les rassemblements doivent être évités au maximum afin de limiter la propagation du virus.

*

*

Top