Forum digital des Marocains du monde

«Bladifqalbi»

Dans le cadre de pandémie liée à la Covid-19, le ministère délégué auprès du ministre des affaires étrangères, a lancé, lundi 25 janvier à Rabat, une plateforme digitale sous le nom « Bladifqalbi », afin de renforcer la communication entre les Marocains du monde.

Aya Lankaoui

Dans le cadre de la pandémie du coronavirus, et concomitamment avec l’imposition de la distanciation sociale et la limitation des déplacements entre les pays, afin de lutter contre la propagation du virus, la ministre déléguée chargée des MRE, Nezha El Ouafi, dans une déclaration à la presse, a noté que son département a veillé à mettre en place un dispositif numérique visant à renforcer la communication entre la communauté marocaine résidente à l’étranger.

Cette plateforme ambitionne de consolider les liens entre la communauté marocaine, notamment les jeunes générations, avec leur pays d’origine, sa culture, son identité et son histoire, particulièrement lors de cette conjoncture exceptionnelle liée à la pandémie de la Covid-19, annonce le ministère dans un communiqué.

La plateforme vise également à promouvoir l’échange de l’interculturel et le dialogue entre les marocains résidants à l’étranger qui contribueront à l’harmonie et la paix entre eux. Ces deux principes parmi tant d’autres pourraient promouvoir le rayonnement du Royaume à l’échelle régionale et internationale.

Ce dispositif permettra aussi de mettre en avant les réalisations des compétences marocaines à l’étranger et de les mobiliser pour renforcer leur contribution aux chantiers nationaux de développement, a ajouté Nezha El Ouafi.

«Bladifqalbi» sera fortement présente sur les réseaux sociaux via le hashtag #bladifqalbi, comprendra une vidéothèque dont les visiteurs auront un rendez-vous hebdomadaire, où ces derniers pourront partager entre eux, leurs idées, projets et suggestions sur des sujets qui les préoccupent.

Par ailleurs, la ministre a annoncé que le lancement de la plateforme digitale « Bladifqalbi » s’inscrit dans le cadre du dispositif digital, basé sur l’exécution d’un ensemble de programmes novateurs et d’initiatives innovantes, tout en soulignant sur son objectif, à savoir, préserver l’identité nationale des MRE, renforcer la communication avec eux et protéger leurs droits et intérêts.

Ces programmes tendent également à préserver les acquis et à améliorer le rendement public en vue de s’adapter aux profondes transformations démographiques, socioprofessionnelles, culturelles et économiques que la diaspora marocaine ait connues ces dernières années, a-elle  indiqué.

A cet égard, Nezha El Ouafi a relevé la tendance générale des MRE à la stabilité et à l’intégration dans les pays de résidence, ainsi que l’émergence de compétences hautement qualifiées dans divers domaines et de nouvelles générations avec des ambitions différentes.

Il est à noter par ailleurs que la plateforme est disponible en quatre langues (arabe, français, anglais et espagnol). On constate le manque de l’Amazigh alors que celle-ci est reconnue comme partie intégrante de notre identité: elle plonge ses racines dans le passé lointain et récent de l’histoire du Maroc.

Related posts

*

*

Top