Gand Prix Lalla Meryem: Le suspense continue…

La 18è édition du Grand Prix SAR la Princesse Lalla Meryem de tennis organisée actuellement au club des Cheminots de Rabat (USCM) tire vers sa fin. La finale du tableau des doubles est prévue pour ce vendredi. Le tableau des simples, après les quarts de finale disputés jeudi, a rendez-vous ce vendredi avec le dernier carré en attendant la finale samedi prochain.

Plusieurs têtes de série ont été tombées prématurément telles la Slovaque Dominika Cibulkova et le Hongroise Timea Babos respectivement n° 2 et 4 du tournoi, emboitant le pas à la Croate Petra Martic (N°3) et la Kazakhe Zarina Dias (N°6).

Par contre, la Belge Elise Mertens (N°1 du tournoi et 17ème mondiale) a continué son périple, doucement mais sûrement. Elise Mertens s’est qualifiée pour les quarts de finale grâce à sa victoire, mercredi, sur l’Allemande Laura Siegemund en deux sets à un. C’est une victoire plus ou moins difficile pour Mertens qui, en dépit du retard qu’elle a pris au premier set (7/6), a pu revenir dans la rencontre en remportant le deuxième set (6/0) avant que son adversaire n’abandonne au troisième set au moment où la joueuse favorite menait par 3 jeux à 1.

Pour une place menant au dernier carré, Elise Mertens devait affronter, jeudi, l’Italienne Sara Errani qualifiée au détriment de la Suédoise Johanna Larsson en 2 sets (6/3, 6/0).

Même chose pour la Serbe Aleksandra Krunic (N°7) qui a éliminé l’Espagnole Sara Sorribes Torno (6/3, 6/1) pour affronter une joueuse venue du tableau qualificatif, l’Espagnole Paula Badossa Gibert qui a pris le meilleur sur la Slovène Polona Hercog (6/7, 6/1, 6/2).

La Croate Jana Fett qui a, quand à elle, rejoint les quarts de finale en battant la Polonaise Magdalena Frech (6/2, 6/4), devait affronter l’Australienne Ajla Tomljanovic, tombeuse de la Belge Kristen Flipkens (6/3, 6/2).

De sa part, la Vietnamienne Hsieh Su-Wei qualifiée au détriment de la Slovène Tamara Zidanske (6/7, 6/3, 6/3), a trouvé sur son chemin une joueuse ayant bénéficié d’une Wild card, l’Ukrainienne Katarina Zavatska qui avait sorti au premier tour la seule représentante du tennis national et également invitée grâce à une WC, Diae El Jardi, en 2 sets (6/2, 6/3).

El Jardi qui a fait ce qu’elle a pu faire et qui n’a pas démérité devra s’y inspirer dans l’espoir de faire mieux lors de sa première participation au tournoi des juniors comptant pour les prochains internationaux de Roland Garros à Paris.

Dans l’ensemble, le Grand Prix Lalla Meryem tire vers une fin sans la majorité de ses favorites dont l’autre star, tenante du titre de la récente édition, la Suisse Timea Bacsinszky, qui a abandonné suite à une blessure. Mais le suspense promet du durer jusqu’à la fin avec d’autres coriaces joueuses qui sont déterminées d’aller jusqu’au bout dans l’espoir d’inscrire leurs noms sur la liste des vainqueurs de ce prestigieux rendez-vous international, seul en Afrique et qui fait partie du calendrier de la WTA, leader mondial du tennis professionnel féminin.

Rachid Lebchir

Top