Jazouli : le Maroc réitère son « attachement » et son « engagement » pour voir triompher la ZLECAF

Zone de Libre Echange continentale Africaine

Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Mohcine Jazouli, a réitéré mercredi l’attachement du Maroc et son engagement à contribuer à l’avancement des travaux pour voir triompher la Zone de Libre Echange continentale Africaine (ZLECAF), socle de l’intégration économique africaine, et donc puissant levier du développement du continent.

« Le Royaume du Maroc souhaite réitérer son attachement et son engagement à contribuer à l’avancement des travaux pour voir triompher la ZLECAF, socle de l’intégration économique africaine et donc puissant levier du développement du continent », a dit le ministre à l’occasion de la 21e session extraordinaire du Conseil Exécutif de l’Union Africaine (UA), tenue par visioconférence. Intervenant à cette occasion, M. Jazouli a rappelé que, lors du Sommet extraordinaire de l’UA sur la ZLECAF en 2018, SM le Roi Mohammed VI avait affirmé que : « Le Maroc croit à un co-développement fondé sur la coopération intra‑africaine et la complémentarité économique, sur la solidarité active et la mutualisation des moyens et des efforts ».

Il est « essentiel » de parachever la vision commune de la ZLECAF, qui consiste à travailler sur la base des complémentarités africaines pour développer le commerce intra-africain, à favoriser l’emploi de la main d’œuvre africaine, à industrialiser l’Afrique, et à assurer une montée dans les chaines de valeurs mondiales du « made in Africa », a souligné le ministre délégué lors de cette réunion ministérielle dédiée à la question de la ZLECAF.

M. Jazouli a également estimé important « de poursuivre nos efforts et de capitaliser sur les progrès que nous avons réalisés jusqu’à présent, dans le cadre des négociations de cette zone ». « C’est notre élan concerté, c’est notre volonté commune qui permettra d’asseoir la compétitivité économique indispensable à l’émergence de l’Afrique », a-t-il dit. A noter que cette réunion ministérielle se tient à moins d’un mois du lancement effectif des échanges commerciaux dans le cadre de la ZLECAF, prévu le 1er janvier 2021.

Le Maroc avait signé, le 21 mars 2018 à Kigali, l’accord de création de la ZLECAF, qui vise à faciliter l’intégration entre les marchés africains.

Étiquettes ,

Related posts

*

*

Top