La Botola dans l’ère du Covid-19

En raison de la pandémie de coronavirus, toutes les activités sportives au sein du Royaume avaient été annulées par le ministère de la culture, de la Jeunesse et des Sports. Une décision saluée par la fédération marocaine de football qui avait à son tour officialisé la suspension du championnat marocain jusqu’à nouvel ordre.

Cet arrêt a eu l’effet d’un énorme coup de massue sur le football marocain et surtout sur les finances des clubs de la Botola, qui déplorent une perte sans précédent de 400 millions de dirhams. Une descente aux enfers qui ne risque pas de voir la lueur du jour à cause du huis clos décrété par la FRMF jusqu’à la fin de la saison.

Cette décision impacte encore plus les deux mastodontes du football marocain, à savoir le Wydad et le Raja, qui évoluent au sein du mythique Stade Mohammed-V de Casablanca. Inauguré le 6 mars 1955, le fameux «Stade d’Honneur» dispose d’une capacité d’accueil de plus de 70 000 personnes. Il est à ce jour le stade qui connaît la plus forte présence des supporters au Maroc.

À en croire l’édition du 21 juillet du quotidien Al Akhbar, les pertes financières enregistrées par les deux clubs de la capitale économique tournent autour de 30 millions de dirhams chacun, en plus des recettes de la billetterie qui dépassent les 600.000 dirhams pour chaque rencontre à domicile et sans oublier les salaires des employés des deux cadors du football marocain.

Pour rappel, le WAC, le RCA, la RSB et le HUSA sont les représentants du Royaume en Ligue des Champions et en Coupe de la CAF.

Concernant les clubs de la Botola D2, l’impact du huis clos imposé par la FRMF et les autorités sanitaires sera moins flagrant. Cependant, les clubs amateurs sont dans le rouge à cause du manque de liquidités dont souffrent les différentes équipes évoluant dans cette division.

Le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, avait annoncé la reprise des entraînements pour les clubs du championnat Professionnel (D1, D2), avec des étapes à suivre pour mieux faire face à la propagation de la pandémie.

De son côté, le ministre de la Jeunesse et des Sports Othman El Ferdaous avait annoncé la reprise du championnat pour fin juillet : «Nous avons mis en place un protocole sanitaire avec la Fédération royale marocaine de football et les ministères de l’Intérieur et de la Santé. Les entraînements débuteront cette semaine pour une reprise de la compétition fin juillet, afin que les clubs soient prêts pour les échéances du mois de septembre (les compétitions CAF, ndlr)».

Le retour de la Botola a été maqué par deux chocs dans la soirée du lundi 27 juillet, avec le match en retard comptant pour la 9e journée DHJ-Raja (0-0) et HUSA-RBM (1-0). Alors que le Wydad a réussi à conforter sa place de leader avec 37 points mardi soir malgré le match nul concédé face au MCO (1-1).

Le derby opposant les deux frères ennemis, à savoir le WAC et le Raja, comptant pour la 25e journée, se jouera le mercredi 26 août 2020 à 22h, au Complexe Mohammed V de Casablanca, alors que le Clasico AS FAR-WAC se jouera le vendredi 14 août à 20h au Complexe Moulay Abdellah.

Par ailleurs, la fin de la Botota 2020 a été fixée au 13 septembre. La nouvelle saison 2020-2021 sera quant à elle, entamée le 16 octobre.

Pour rappel, la Botola est le premier grand championnat africain à reprendre ses droits après quatre mois d’interruption en raison de la pandémie de coronavirus. Le championnat tunisien reprendra le 2 août, l’Egypte le 6 août et l’Afrique du Sud le 11.

Oussama Zidouhia

Related posts

*

*

Top