La vigilance et les contrôles post frontières renforcés

Bactérie mortelle des espèces végétales

Les opérateurs du secteur agricole ont du pain sur la planche. Après une année de forte sécheresse et des rendements céréaliers très moyens, l’alerte à l’utilisation abusée et non autorisée des pesticides, les agriculteurs doivent s’attaquer à une nouvelle bactérie jugée mortelle qui touche des nombreuses espèces végétales. Les services de l’ONSSA (office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires) appellent à plus de vigilance pour maintenir le statut indemne du Maroc contre la maladie des plantes dite «Xylella fastidiosa».

La menace vient des pays méditerranéens voisins où cette bactérie a touché une grande variété de plantes. Le «Xylella fastidiosa» peut en effet, contaminer un grand nombre d’espèces végétales (plus de 350 espèces végétales) et pour le moment aucun traitement n’est disponible pour éviter le dépérissement des végétaux. La première apparition de cette bactérie remonte à 2015 en France sur des Polygales à feuilles de myrte.

Dans un communiqué, l’office confirme que la situation est encore saine et le Maroc reste pour le moment indemne contre cette bactérie. L’ONSSA appelle au renforcement de la surveillance contre cette bactérie qui représente une grande menace pour le patrimoine végétal national et notamment l’olivier. Pour ce faire, l’Office veut multiplier les contrôles des plantes importées. Un plan de prévention est désormais mis en place. Il permet la vérification et l’obligation de toutes les autorisations préalables pour l’importation des plantes ornementales ou fruitières. Le plan prône également la suspension de l’importation des plants des espèces hôtes de «Xylella fastidiosa» à partir des zones contaminées, le renforcement du contrôle phytosanitaire à l’importation et la sensibilisation de l’ensemble des acteurs concernés, ainsi que le renforcement des capacités techniques nationales en matière de diagnostic et de contrôle de cette maladie des plantes, indique le communiqué. De même, tout végétal importé non accompagné des documents phytosanitaires nécessaires sera confisqué et refoulé ou détruit.

L’ONSSA signale que «Xylella fastidiosa» est une bactérie nuisible pour plus de 350 espèces végétales : olivier, rosacées à noyau, agrumes, vigne, chênes… C’est une maladie bactérienne qui peut être transmise par le matériel végétal et par des insectes vecteurs.

Fairouz El Mouden

 

Comment éradiquer la bactérie dans les foyers infectés?

Le protocole suivi en France consiste à arracher les végétaux présentant des symptômes douteux et végétaux hôtes et les détruire après un traitement insecticide pour éviter la dispersion des insectes vecteurs. Il favorise une surveillance renforcée des zones infectées pour s’assurer du caractère indemne de la zone. Le protocole prévoit aussi la conduite d’une enquête épidémiologique visant à identifier l’étendue de la maladie et les facteurs ayant déclenché la maladie.

*

*

Top