Le PPS au Parlement

Barassat : L’indépendance de la justice, un pilier de la démocratie

Le respect et la consolidation de l’indépendance sont un pilier de la démocratie, a affirmé la députée Fatima Zahra Barassat, membre du Groupement parlementaire du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants.

Intervenant lors de l’examen du projet du budget du ministère de la justice pour 2019, la députée a indiqué que le ministère de la justice connait une dynamique louable au niveau de la modernisation et de l’informatisation de ses services, estimant que la réalisation de l’objectif du tribunal numérique va faciliter la tâche non seulement des citoyens, mais surtout du secteur pour se débarrasser du phénomène de la corruption qui le ronge comme une gangrène.

Pour elle, l’indépendance de la justice et du pouvoir judiciaire est le corollaire du principe de la séparation des pouvoirs dont le respect s’impose à tous.

***

Hammouni : Renforcer davantage la capacité d’accueil des cités universitaires

Le député Rachid Hammouni, membre du Groupement parlementaire du progrès et du socialisme (GPPS) à la chambre des représentants, a souligné la nécessité de renforcer davantage la capacité d’accueil des cités universitaires dans le but d’y assurer l’hébergement des étudiants issus en premier lieu des régions lointaines à l’instar de la province de Boulemane.

Il est également nécessaire de leur accorder des bourses d’études étant donné qu’ils sont issus, pour la plupart, de familles pauvres, a-t-il ajouté dans une question orale adressée au Secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Khaled Samadi lors de la séance hebdomadaire du lundi 19 novembre.

En dépit des efforts déployés par les dernier et actuel gouvernements pour augmenter la capacité d’accueil des cités universitaires, de nombreux étudiants, issus notamment de la province de Boulemane, ne trouvent pas d’hébergement dans les cités universitaires, a-t-il affirmé. C’est pourquoi, il est nécessaire de renforcer davantage cette capacité d’accueil en procédant à la construction de nouvelles cités universitaires qui seraient construites et gérées par le secteur privé, a-t-il proposé.

Il a également appelé à la généralisation des bourses universitaires au profit des étudiants issus des régions lointaines comme la province de Boulemane pour leur permettre de poursuivre leurs études.

Dans sa réponse, le Secrétaire d’Etat du Ministère de tutelle a rappelé que de grands efforts ont été déployés dans ce sens, indiquant que son département a pu satisfaire environ 69% des dossiers des étudiants dont le nombre s’élève à 31.000 demandes.

Il a précisé que la capacité d’accueil des cités universitaires est de 72.000 lits, soit 20% de plus que l’année dernière. Il a fait savoir que le gouvernement a consacré la somme de 510 millions de dirhams dans le projet de loi de finances en cours de discussion pour l’augmentation de la capacité d’accueil des cités universitaires. Onze nouvelles cités universitaires et annexes universitaires sont programmées durant la période 2019-2021, a-t-il précisé. Il a en outre fait savoir que le secteur privé contribue au secteur par 18.000 lits.

***

Benchekroun : Mettre fin à la surcharge des minibus du transport scolaire

La surcharge des minibus du transport scolaire est un grand problème qui fait fi des conditions de sécurité requises et auquel il faut mettre fin, a indiqué le député Karimi Jamal Benchekroun, membre du groupement parlementaire du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants.

Dans un commentaire présenté lors de la séance des questions orales du 19 novembre au sujet du contrôle des minibus du transport scolaire, il a souligné la nécessité de mettre fin au phénomène de l’entassement des élèves dans ces véhicules et d’agir pour faire respecter les cahiers des charges.

Dans sa réponse, le secrétaire d’Etat chargé du transport, Najib Boulif a indiqué que les transporteurs opérant dans le secteur du transport scolaire sont tenus, selon les cahiers des charges, d’assurer la couverture sanitaire et l’assurance des conducteurs et des accompagnateurs et accompagnatrices.

Il a rappelé que le phénomène de l’entassement devra incessamment être résolu, étant donné que les professionnels se sont engagés, dans une convention signé avec le ministère, à respecter les quotas convenus avec eux.

M’barek Tafsi

Related posts

*

*

Top