Le PPS mobilise ses parlementaires

Le Secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah a présidé, vendredi au siège national du parti à Rabat, une réunion avec les députés du PPS et ce en présence des ministres et de membres du Bureau politique du parti, en marge de l’ouverture, pendant la même journée, de la deuxième session de l’année législative 2018-2019 de la Chambre des Représentants et de la Chambre des Conseillers.

Après avoir rendu hommage aux parlementaires du Parti pour le rôle important qu’ils jouent pour faire entendre la voix du PPS, défendre ses positions et faire connaitre ses points de vue, Benabdallah a émis l’espoir qu’ils continuent sur la même voie en multipliant les initiatives et les propositions et en participant à tous les débats au service de l’intérêt du pays et des larges couches populaires du pays.

A ce propos, il n’a pas manqué d’attirer leur attention sur le fait qu’il leur sera difficile, voire très difficile, d’agir, étant donné que la situation politique globale dans le pays est inquiétante à plus d’un titre. Ce qui se répercutera sans nul doute sur le travail de la Chambre des Représentants et l’action des députés, a-t-il estimé.

C’est ce qui explique du moins les revirements auxquels l’on assiste au niveau du débat du projet de loi cadre et la tournure réductrice qu’il a prise, a-t-il dit, rappelant que la question de la langue d’enseignement, quoi qu’importante, ne doit pas bloquer l’adoption d’un tel texte.

Diverses autres questions suscitent aussi l’inquiétude de milieux divers et à différents niveaux, a-t-il dit, faisant savoir que le pays s’attend à toute initiative pour dénouer la situation et être en mesure de relever tous les défis d’ordre interne et externe en rapport notamment avec l’environnement régional.

Il a également rappelé que le PPS ne lésine, à aucun moment, sur les moyens pour jouer pleinement son rôle au sein de la Majorité gouvernementale et faire réussir l’expérience en cours, exprimant toutefois son regret de voir certaines parties faire passer leurs intérêts étroits et leurs actions et calculs politiciens avant toute autre considération.

Pour le PPS, c’est l’intérêt supérieur de la nation et du peuple qui doit primer et guider l’action du gouvernement, a-t-il martelé.

Plusieurs autres questions visant à la coordination de l’action des députés avec les ministres et les instances du Parti ont été débattues au cours de cette réunion.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top