Le Souss en offensive contre le virus!

A l’instar de certaines régions du pays, le Souss Massa semble relativement rongé par la pandémie, en particulier les deux préfecture et province quasiment annexées, en l’occurrence Agadir Ida Outanane et Inezgane Aït Melloul.

Longtemps inaltérées comparativement à certaines homologues du royaume, depuis l’apparition du fléau, elles tendent à frôler, chacune, le millier d’atteints de virus, ces derniers temps. Mais, sans avoir aucunement l’intention d’être trop alarmiste, la situation paraît maîtrisable, au vu des efforts louables que l’Autorité locale, de part et d’autre, ne cesse de déployer, avec un sens de responsabilité exemplaire.

Il faut bien reconnaître que leur manœuvre, ardue et délicate n’est pas de tout repos si l’on sait qu’Agadir, cœur vital du tourisme et Aït Melloul, centre nodal de l’industrie, sont fortement actifs  pour ces activités respectives.

Constamment considérée comme le pôle d’attraction de choix du tourisme national,la capitale du Souss draine, en cette période de référence, des vagues d’estivants en provenance de nombre de coins du pays. Le produit balnéaire de rêve qu’offre la destination est tellement irrésistible qu’il incite au déplacement massif des concitoyens, en dépit de cette conjoncture périlleuse.

Le déferlement de foules humaines, issues des villes foncièrement «contaminées», telles Marrakech ou encore Casablanca, aurait, sans doute, propagé la contagion parmi les résidents de la ville d’accueil.Dans la localité d’Ait Melloul, très prisée pour son essor industriel et commercial, l’explosion d’une unité d’emballage de légumes,a récemment pulvérisé le taux de contamination, en un clin d’œil.

Ceci étant, on ne peut se passer de rappeler cette bourde calamiteuse de maintenir le rituel de la fête du sacrifice dont les villes du Sud marocain furent touchées plus spécialement, en raison du retour au bercail des fils du bled.

Ce revirement de situation qui, à coup sûr, aurait suscité de l’effarouchement au sein de la communauté du Souss.Le Covid 19 est en hausse considérable, en ces temps-ci dans les parages et compte s’incruster en ces terres fragilisées par le relâchement et la nonchalance.

Mais, il convient de constater que les comités de veille des villes réciproques font un travail colossal au niveau de leurs lieux de compétence, durant leurs réunions hebdomadaires. On s’attelle à évaluer l’état épidémiologique et agir à chaud, avec toute fermeté, pour contenir et même enrayer l’endémie. On s’attaque aux cas détectés, avec grandes méthode et doigté, dans les milieux urbains et demi-urbains, suivant le protocole en vigueur.

De même, une large campagne de sensibilisation et de mobilisation se lance en termes de mesures préventives et de règles sanitaires afin de juguler ce cataclysme vital, toujours en constante progression. Il faut dire enfin que cela ne fait que commencer pour cet élan déclenché, autour des responsables des deux contrées, en continuel synergie avec les multiples composantes de la société.

D’autant plus que le récent discours Royal de la révolution du Roi et du Peuple aura  constitué un beau déclic pour poursuivre cette noble œuvre, en direction des populations.

Related posts

*

*

Top