Les propositions du PPS présentées à la presse

Débat sur le modèle de développement

Le modèle de développement, proposé par le Parti du progrès et du socialisme, a été longuement débattu, lundi soir à Rabat, lors d’une conférence de presse, avec la participation de nombreux journalistes représentant divers supports médiatiques et des membres de la direction du parti et de chercheurs.

Répondant aux journalistes, le Secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah a précisé que le modèle de développement en question n’est pas un programme ou un projet gouvernemental qui nécessitent la définition des actions à entreprendre et des objectifs à réaliser. Il expose toutefois une série de propositions chocs à réaliser pour la réussite de cette œuvre de développement global et pour permettre au pays d’accéder à un niveau supérieur de développement, a-t-il dit.

A travers ce travail de réflexion collective, le parti du Livre confirme sa capacité d’assumer pleinement ses responsabilités politiques et de contribuer à l’enrichissement du débat politique et de la production intellectuelle dans l’intérêt du pays et du peuple, a-t-il expliqué. Et ce dans le but d’aider au rétablissement de la confiance des citoyennes et citoyens dans les institutions constitutionnelles, l’action politique et les partis politiques ainsi que dans l’avenir de leur pays, a-t-il ajouté.

C’est pourquoi, le PPS recommande dans sa contribution de consacrer la démocratie et de la promouvoir pour assurer à ce modèle toutes les conditions de réussite à travers son portage par la démocratie et ses institutions, a-t-il dit.

Il a précisé par ailleurs que les partis de la Majorité gouvernementale ont été appelés à présenter chacun sa contribution et non pas en tant que membre de la coalition, sachant que la compilation de ces contributions a été confiée à une commission ad hoc créée à cet effet.

Benabdallah  s’est dit convaincu à ce propos de l’existence de la volonté politique requise pour mener à bon escient le chantier du nouveau modèle de développement. Le pays en a besoin car le modèle actuel a épuise toutes ses capacités et s’est essoufflé, a-t-il rappelé.

Quant aux autres questions d’actualité, le SG du PPS a souligné que la presse a un rôle transversal à jouer dans la défense des bonnes causes et du modèle de développement le plus performant à mettre en place, rendant hommage à toutes les capacités internes et externes du parti qui ont contribué à la confection de la contribution du PPS.

Il a par ailleurs souligné la disposition du parti d’assumer pleinement ses responsabilités dans la gestion de l’étape actuelle visant au rétablissement de la confiance des citoyennes et citoyens dans la chose politique et les institutions politiques du pays dont celles de l’intermédiation et de l’encadrement des populations et ce pour aider à la mobilisation des capacités requises pour la réussite du chantier en cours.

Pour le PPS, rien n’est exclu si l’intérêt du pays le dicte y compris une reprise du rôle de l’ancienne Koutla démocratique, si les conditions sont réunies, a-t-il par ailleurs fait savoir.

M’barek Tafsi

Related posts

*

*

Top