Parfaire le choix de la régionalisation!

On reviendra encore une fois sur l’important colloque tenu récemment par le Conseil régional du Souss Massa auquel a pris part un parterre d’institutionnels, d’experts et de spécialistes, en termes de démographie, de réaménagement du territoire, de stratégie… La régionalisation est considérée comme un prélude fondamental de réformes essentielles menant à une véritable révolution en termes de gouvernance et de répartition de richesses vers une nation prospère et performante.

L’ancien système de régions qui a révélé, en fait, ses limites, au regard des mutations profondes que connait le pays à plus d’un registre et les développements de l’intégrité territorialité, incitait à l’adoption d’un modèle de régionalisation répondant à toutes ces évolutions, dans le contexte de mondialisation de plus en plus interpelant. La nouvelle génération de réformes que le pays entame au niveaux institutionnel, économique, social, écologique et culturel, est nécessaire, maissa déclinaison sur au niveau régional demeure incontournable.

Les perspectives de l’organisation régionale au Maroc, à la lumière de l’expérience actuelle, constitue une condition sine qua non de cette nouvelle innovation. Les spécificités et les fondements de la nation imposent, effectivement, une nouvelle expérience plus appropriée et susceptible d’assouvir toutes les attentes. Cette mesure territoriale suppose la mise en œuvre d’outils géographiques et politiques en vue de mettre en place une régionalisation efficiente.

L’entreprenariat agissant multiforme est tributaire dans la région Souss Massa, d’éléments nécessaires en matière d’infrastructures de base, de structures d’appui, de la qualité des ressources humaines, de la dynamisation des acteurs locaux et régionaux, de la reconnaissances des affaires propres de la région…, pour prétendre à un développement local et régional, la création d’emplois, l’amélioration du niveau de vie, la participation active dans la promotion de l’économie nationale.

En plus, il va falloir insister sur l’importance de la montagne dans le nouveau chantier de la régionalisation avancée. On ne peut parler de réforme de cette envergure sans valoriser la place du relief montagneux qui s’insère dans un environnement rural fondamental.

Top