Que vive la révolution du Roi et du Peuple

Le 20 août commémore la Révolution du Roi et du Peuple. Certes, la mémoire collective nationale donne à ce jour une émotion particulière car il a engendré l’inflexion qui va aboutir à l’évacuation du colonisateur et à l’acquisition de l’indépendance avec le retour à la légalité. Il concrétise aussi, et toujours davantage, cette symbiose entre la monarchie et le peuple qui constitue le socle du royaume sur lequel, et par lequel, se réalisent les avancées démocratiques de notre pays et les accomplissements menant au développement durable de notre société.

Pendant les années cinquante du siècle dernier, le peuple marocain, uni autour de son souverain, a su faire échouer toutes les manœuvres et les manigances du système colonial et de ses suppôts qui voulaient imposer leurs dictats. Par cette union infaillible, le joug colonial va se défaire en voulant soumettre le peuple marocain à l’illégitimité et à le faire renoncer à son indépendance. Dès lors, la résistance nationale à l’emprise coloniale va se renforcer aussi bien dans les campagnes que dans les villes. Nos compatriotes, de toutes les catégories sociales et de toutes les régions du royaume, vont s’investir dans les sections armées ou se mobiliser à travers les cellules politiques pour combattre l’imposture coloniale et préparer la «transition entre le Maroc d’autrefois et un Etat libre et moderne». Pour l’ensemble du peuple marocain, la ferveur de la lutte pour l’indépendance s’accompagnait de l’ambition de «créer un Maroc nouveau».

Hommage éternel aux martyrs de la Nation, aux Marocaines et aux Marocains qui vont développer le mouvement national, assurer le lien entre les partis politiques et le palais, affronter l’occupant, les parjures et leurs acolytes, défier la répression, les bagnes et les condamnations à mort, encadrer la population dans ses manifestations de rejet du protectorat et la revendication, nécessaire et obligatoire, du «retour du sultan Mohammed V au trône de ses ascendants». De la lune, Sa Majesté surplombe le territoire national d’où il est vu et salué par l’ensemble de la population. Que peut faire l’exil forcé et la cabale, formée alors par le pacha de Marrakech, certaines confréries religieuses, les colons et l’état colonial, contre la révolution du Roi et du Peuple ? Finir par obtempérer à la ferme volonté du peuple et de son Roi.

Par la détermination et le courage de Sa Majesté Mohammed V de ne pas se soumettre et de ne pas capituler devant l’arrogance des autorités du protectorat et grâce aux sacrifices et aux dévouements consentis par le peuple marocain, l’avènement de la libération sera marqué par le retour à la patrie de Feu Sa Majesté Mohammed V et des membres de la famille royale.

Le combat majeur, celui de l’édification de l’état national démocratique et moderne, celui du développement et de l’émancipation de la société, est alors initié. Il se continue dans le parachèvement de notre intégrité territoriale et sa reconnaissance internationale, dans la volonté de la consolidation du processus démocratique, dans le fonctionnement des institutions, dans la volonté «d’asseoir les bases d’une économie forte et compétitive et de construire un modèle social plus inclusif»; et ce, dans la stabilité, la cohésion sociale et l’engagement responsable.

Depuis 1953, avant cette date et pour toujours, les idéaux promus par la communion du Roi et du Peuple lors de la lutte pour l’indépendance constituent pour l’ensemble du peuple marocain les bases de la mobilisation et de l’enthousiasme pour «construire un Etat de droit démocratique, (…) poursuivre résolument le processus de consolidation et de renforcement des institutions d’un Etat moderne, ayant pour fondements les principes de participation, de pluralisme et de bonne gouvernance (…) développer une société solidaire où tous jouissent de la sécurité, de la liberté, de l’égalité des chances, du respect de leur dignité et de la justice sociale, dans le cadre du principe de corrélation entre les droits et les devoirs de la citoyenneté». Eternelle, que vive la Révolution du Roi et du Peuple.

Related posts

*

*

Top