Un moment de haute teneur historique!

Présentation du PCM du document de l’indépendance

Le Parti du Progrès et du Socialisme aura scellé un coup important dans son long parcours de son histoire et de son existence de presque huit décennies. C’est donc la première fois qu’il ait fait revivre en solennité magistrale, l’un de ses événements mémorables de son itinéraire de militantisme de première heure.

Devant plus de huit cents personnes qui ont pris d’assaut la salle archi-comble d’un palace de la cité ocre, samedi dernier, le document historique que le Parti communiste marocain (PCM) avait présenté pour revendiquer l’indépendance du Maroc, en 1946, avait été décortiqué par deux éminents personnages de notre pays. Aussi bien Dr Mustapha Laktiri, haut commissaire des anciens résistants et combattants de l’armée de libération que Dr Jamaa Baida, président de l’institution archives du Maroc, ont dédié à cette circonstance des témoignages des plus retentissants.

Ce moment à la fois émouvant et commémoratif  de l’histoire nationale, a été débuté par la lecture du document qui témoigne d’un legs fabuleux, longtemps enseveli dans la mémoire collective. «La mémoire peut toujours oublier, mais l’histoire, elle, n’oublie jamais», rappelait Jamaa Baida, dans son intervention d’une teneur rafraîchissante. De son côté, Mustapha Laktiri a passé en revue cette longue période où le PCM avait manifestement contribué, au cité de tous les patriotes du pays, à l’indépendance et la libération du Maroc du joug coloniale. Des témoignages qui rendent service non seulement au parti organisatrice de cet événement, mais aussi l’épopée militante de tous les marocaines et les marocains. Une véritable magistrale que les deux intervenants ont présentée au large public. Pour sa part, Mohamed Nabil Benabdallah, secrétaire général du parti, s’est longuement félicité de cette initiative, tout en reconnaissant que cette première célébration de l’une des actions poignantes de l’histoire du PPS, héritier du PLS et du PCM.

La singularité donc de cette commémoration réside en la possibilité de faire valoir ce document recueil qui appelle à l’indépendance en parfaite corrélation avec les revendications de démocratie, de justice sociale, de prospérité et progrès du pays et des citoyens, il met aussi en exergue les divers événements qui ont marqué cette période cruciale de son histoire contemporaine, tout en considérant ce 73ème anniversaire de la présentation du mémorandum de l’indépendance permettra désormais de revaloriser l’histoire commune du mouvement national et de motiver le sentiment d’appartenance des générations présentes et futures.

Dorénavant, dit-il, le parti s’attellera à célébrer cette occasion, chaque année. Le dirigeant du parti n’a pas manqué, d’autre part, de mettre le point sur les avancées notoires des vingt années de règne du Souverain, à la veille de la célébration de la fête du trône. Des avancées réalisées sur tous les plans institutionnel, économique, social, culturel, des droits de l’homme…qu’il va falloir consolider par davantage de renforcement du front interne et à travers une large réunification des forces vives du pays, au côté de la monarchie.

Il faut bien dire enfin que cet événement que le PPS vient de mette en valeur à connu un vif succès tant sur le plan de sa symbolisation historique, son impact sur l’auditoire que sur la réécriture de l’histoire du pays et de ses acteurs, dépositaires d’un Maroc bien incrusté dans les tréfonds des générations successives.

Related posts

*

*

Top