Renault et Nissan en négociations

Renault et Nissan sont en train de renégocier les termes  de leur alliance historique qui dure depuis 20 ans.

C’est ce que rapporte le Wall Street Journal affirmant que ces négociations pourraient avoir un effet favorable sur le projet de fusion avec le groupe Fiat Chrysler Automobiles avorté début juin.

Ainsi, Nissan, qui ne détient que 15% du capital de Renault et sans droit de vote, souhaiterait que Renault réduise sa participation dans son capital qui s’élève à 43%, selon la même source qui s’appuie sur des personnes proches du dossier et des échanges entre les deux entreprises.

Une éventuelle entente entre les deux parties pourrait permettre d’apaiser certaines tensions et ainsi lever la réticence de Nissan au projet de fusion avec FCA. Cet accord pourrait avoir lieu dès septembre selon le Wall Street Journal qui se base sur un courriel daté du 12 juillet.

Toutefois, même en cas de consentement entre les deux entreprises, elles auront impérativement besoin du feu vert de l’Etat français qui détient 15% du capital de Renault. Une approbation qui ne semble pas évidente. En effet, en déplacement à Tokyo fin juin, le Président Emmanuel Macron avait refusé d’envisager une modification du schéma capitalistique actuel.

De son côté, le patron de FCA Mike Manley a estimé, la semaine dernière, que le mariage avec Renault aurait représenté ‘’une grande opportunité’’ grâce aux ‘’synergies très importantes’’ qu’il aurait généré. Tout en affirmant que FCA pouvait survivre seul, il a aussi souligné que son groupe restait ouvert aux opportunités.

Avec AFP

Related posts

*

*

Top