Vaillants et combatifs, les berkanis ont cédé face à l’expérience du Zamalek

Finalement, le rêve berkani n’a pas été réalisé. La RSB a cédé en finale «retour» de la Coupe de la CAF face au Zamalek d’Egypte au stade Borj Al Arabe à Alexandrie.

Vainqueur chez elle en finale «aller» grâce à une réalisation du togolais, Laba Kodjo, dans le temps additionnel, l’équipe de Berkane s’est inclinée sur le même score de (1-0) dans la seconde manche de cette finale. Les Egyptiens ont égalisé en seconde partie sur un penalty, accordé après le recours de l’arbitre éthiopien, Bamlak Tessema, à la technique de la VAR. Le coup de pied arrêté a été traduit par Mahmoud Alaa.

Le score est resté inchangé. La RSB qui a dominé la première mi-temps et a été à deux doigts de surprendre le Zamalek par un but valeureux à l’extérieur, s’est trouvée en deuxième période dans une situation plus compliquée face à des Zamalekaouis, épaulés par plus de 60.000 de leurs inconditionnels.

Ce qui est à signaler avec mention pour une formation berkanie qui évoluait sans aucun complexe ni aucune peur, surtout en négociant la première finale dans son histoire contre un gros calibre du Continent, le Zamalek, qui venait certes de mettre la main sur son premier titre en Coupe de la CAF, mais qui reste fort d’un palmarès riche dont 5 en Ligue des Champions.

Dans l’ensemble, le Zamalek a fait parler son expérience, même s’il a peiné avant de venir à bout d’une vaillante formation berkanie qui jouait sa 3e coupe africaine alors qu’elle n’a qu’un seul titre dans son palmarès, la Coupe du Trône, qu’elle avait remportée l’année écoulée et qui lui avait permis de disputer la Compétition continentale de la CAF.

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top