L’économie nationale rattrapée par la psychose du Covid-19

Bourse, tourisme, évènementiel, grande distribution

L’économie marocaine risque de subir de plein fouet une récession. Le premier secteur victime du nouveau  Covid-19 est sans surprise, le tourisme. Mais pas seulement : la décision du gouvernement de suspendre, reporter ou annuler tous les grands évènements – salons, forums, conférences internationales, ne manquera pas de mettre en difficulté les agences de communication, RP et événementiel. Le manque à gagner pour certaines agences s’élève à plusieurs dizaines de millions de dhs.

Des annulations sont enregistrées quotidiennement, au grand dam des professionnels. Dans tous les recoins du royaume, les agences de voyages pâtissent d’une crise sans précédant, qui commence à se faire ressentir.

Pour la seule ville de Marrakech, plus de 10 000 annulations ont été déjà enregistrées par les professionnels du tourisme de la ville ocre. Motif avancé : la pandémie du nouveau coronavirus.

A cet effet, l’Association de l’industrie hôtelière (AIH) de Marrakech/Safi a organisé le 2 mars dernier, une réunion de crise regroupant les professionnels du secteur, pour prendre des mesures anticipatives et tenter d’endiguer le spectre de la récession.

Le président de l’association Salaheddine Naciri, a appelé lors de cette réunion, les membres de l’AIH à «la cohésion et à la vigilance», en rappelant qu’il ne faut surtout pas «céder à la panique».

Entre-temps, il faudra attendre le mois de juin ou juillet pour avoir une meilleure visibilité des marchés émetteurs et cela, avant les vacances d’été. Cela pourrait provoquer une récession au cours de cette période.

Le secteur pâtira également des perturbations du transport aérien et des restrictions des voyages. A cet égard, signalons que la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé dimanche qu’elle «suspend temporairement», à partir de ce dimanche 8 mars, ses vols à destination de Milan et Venise, suite à la décision des autorités italiennes de mettre en quarantaine ces deux villes. Cette suspension entre en vigueur à partir de ce dimanche 8 mars et les vols reprendront au début du mois d’avril prochain, précise un communiqué de la RAM.

Karim Ben Amar

Related posts

*

*

Top