3 questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma

Quel est l’évènement de la semaine ?

Cette fois, je retiens la publication d’un communiqué relatif à l’Assemblée générale de la BMCI tenue le 21 juin. Ainsi, cette Assemblée générale a validé toutes les résolutions publiées préalablement à la réunion. Le superdividende de 97 DH par action dont 30 DH de dividende ordinaire, a donc été validé avec une distribution exceptionnelle d’un montant global de 1.288 millions de DH. Ces dividendes qui ont été détachés le 6 juillet, seront mis en paiement à partir du 17 juillet 2018.

Quelle a été la réaction du cours en Bourse ?

Entre la date de l’annonce du superdividende et son détachement, le cours de BMCI a perdu 9,6%. Aussi, depuis la validation de cette distribution, le cours de la BMCI a cédé 4,5%. De plus, après le détachement des dividendes, outre l’ajustement mécanique du cours, le titre de la banque a baissé de 9,99%. Pourtant, la BMCI offrait un rendement de plus de 11% la veille du détachement.

Comment expliquer cette défiance ?

Comme nous l’avons indiqué sur le site Flm, les investisseurs ont retenu la moitié vide du verre. En effet, le montant distribué représente 15,1% des fonds propres 2017 de la BMCI en pleine transition par rapport à la norme IFRS 9. Ainsi, le marché a retenu uniquement l’hypothèse d’un manque d’ambitions de la BMCI en termes de croissance car pour une banque, les fonds propres sont l’équivalent de la capacité de production d’une entreprise industrielle. Pourtant d’autres hypothèses peuvent être imaginées comme la réalisation de transactions stratégiques.

Related posts

*

*

Top