Abdelahad Fassi Fihri: Le Maroc accorde une vision particulière à l’’urbanisation

Le Maroc accorde une vision particulière au phénomène d’urbanisation, dans le cadre d’une vision générale de sa relation avec l’Afrique, a affirmé, mardi à Dakar, le ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fihri.

« Depuis le retour du Maroc à l’Union africaine, SM le Roi Mohammed VI, à travers Ses visites en Afrique et Ses différents discours, a proclamé la volonté forte du Maroc de se mettre au service du développement de l’Afrique, en faisant profiter de son expérience et tirant profit de l’expérience des pays africains », a souligné le ministre marocain, lors de la conférence de lancement de la deuxième édition du Forum Ministériel Africain sur l’Habitat et le Développement Urbain (FOMAHDU), prévue les 16 et 17 octobre prochain dans la capitale sénégalaise.

Co-organisée par le Maroc et le Sénégal, avec l’appui de l’ONU-Habitat, cette deuxième édition du FOMAHDU se tiendra sous le thème « l’Afrique met en oeuvre le Nouvel Agenda Urbain : Villes africaines et intégration urbaine ».

Pour le ministre, la co-organisation de ce forum et la collaboration entre deux pays frères africains ayant des relations ancestrales, solides et extrêmement fraternelles donne une belle image des liens séculaires liant les deux pays, ajoutant que le FOMAHDU aspire à doter l’Afrique d’un espace de concertation et de partage d’expériences sur des problématiques urbaines communes et sur des préoccupations liées à l’urbanisation et au développement des villes.

Après avoir rappelé que la Déclaration de Rabat, ayant sanctionné les travaux du FOMAHDU 1, a mis l’accent sur des points essentiels, à l’instar du cadre institutionnel à adopter pour renforcer la convergence des politiques publiques, la décentralisation, le développement des capacités des acteurs locaux, l’exigence d’un partenariat public privé (…),  Fassi Fihri a noté que l’ensemble des pays africains, qui vivent un phénomène d’urbanisation accélérée, sont confrontés à des problématiques majeures, liées au développement de l’habitat précaire, aux quartiers sous équipés, à l’extension urbaine, etc.

A la faveur de la Déclaration de Rabat, a poursuivi le ministre, « l’Afrique a pu faire entendre sa voix et aller unie vers des conférences internationales, à l’image de la conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), tenue à Quito, et du forum urbain mondial de Kuala Lumpur ».

De son côté, le ministre sénégalais du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie, M. Diène Farba Sarr, a rappelé que le FOMAHDU a été organisé il y a 18 mois dans un contexte préparatoire à la conférence Habitat III à Quito, lequel avait permis aux pays africains de contribuer qualitativement à cette conférence et consolider les positions communes.

Selon lui, le choix de Dakar pour abriter la deuxième édition du forum se justifie par le rôle clé joué par le Sénégal durant le processus de préparation à cette conférence et son engagement indéfectible dans la politique du renouveau urbain portée par le Plan Sénégal Emergent.
Le FOMAHDU 2 sera sanctionnée par une feuille de route à même de permettre un acheminement vers un agenda urbain durable, a-t-il souligné, appelant à une mobilisation générale étant donné que « le Sénégal sera la vitrine » de l’Afrique et du monde en matière urbanistique.

Ce Forum ambitionne d’inscrire la démarche du Maroc et du Sénégal en matière d’établissements humains en phase avec le Nouvel agenda urbain tel qu’il a été adopté par la communauté internationale à la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable « Habitat III ».

L’ambition de ce Forum est d’engager l’ensemble des pays africains dans une feuille de route commune dite « Feuille de route de Dakar » pour la mise en oeuvre effective du nouvel agenda urbain, avec des déclinaisons au niveau continental, sous régional, national et territorial.

Plus de cinq cent participants internationaux seront présents à Dakar, dont les ministres africains de logement et de développement urbain. Les journées du Forum seront organisées en trois sessions thématiques sous forme de panels « Les urbanisations nouvelles », « La gouvernance des villes et des métropoles », et « la mise à niveau et le renouvellement urbains ».

Ces panels seront animés par des experts, des ministres, des maires, des élus, des représentants des organismes internationaux, universitaires, société civile…, alors que la deuxième journée du forum sera clôturée par l’adoption de la Déclaration de Dakar.

Related posts

*

*

Top