Affaire Hamza mon bb: de la prison ferme pour les prévenus

Karim Ben Amar

La chambre pénale du tribunal de première instance de Marrakech dans l’affaire Hamza mon bb a rendu son verdict. Tombé tard dans la nuit de mardi à mercredi 12 février, le verdict est sans appel. Les trois accusés ont écopé d’une peine de prison ferme accompagnée d’amende.

Ce sera donc de la prison ferme. Le verdict tant attendu dans cette affaire qui a fait les choux gras de la presse, est tombé tard dans la nuit de mardi à mercredi 12 février. Résultat des courses: les trois co-accusés ont été condamnés à une peine de prison ferme, après avoir entendu les dernières plaidoiries des avocats des deux parties.

La Youtubeuse, Soukaïna Jannah alias «Glamour», Adnane El Fizazi (dit « Moul El Ferrari », propriétaire d’une agence de voitures) et Mohamed Dahir, un correspondant de presse, ont été condamné à deux ans de prison ferme. Les peines sont assorties d’une amende de 100.000 dirhams à titre de dommages et intérêts à certaines victimes de ces deux comptes anonymes sur Instagram et Snapchat. Il s’agit entre-autre de Noureddine El Gharrabi, dit « Niba », et le militant des droits de l’homme Mohamed Madimi.

Poursuivis en état d’arrestation , les trois co-accusés ont été condamnés pour les motifs suivants: «accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données et atteinte à la vie privée d’autrui, d’avoir diffusé sur le net des déclarations et photos privées de personnes sans leur consentement, et d’avoir recouru à la diffamation ainsi que la participation à des actes de chantage et de menaces».

Dans le cadre de cette affaire sulfureuse, la chanteuse Dounia Batma et sa sœur, Ibtissam, sont poursuivies pour «participation à l’accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans son consentement, dans le but de nuire ou de diffamer». Le juge d’instruction leur a accordé la liberté provisoire après le dépôt d’une caution qui a finalement été revue à la hausse.

Dès à présent, les projecteurs se braquent sur les sœurs Dounia et Ibtissam Batma, également poursuivies dans cette affaire.  En état de liberté, elles sont interdites de quitter le territoire national, suite à une décision du juge d’instruction, émise le mois dernier. Les passeports des deux sœurs leur ont été retirés, et une caution de 800.000 dirhams a été versée afin qu’elles soient poursuivies en état de liberté (500.000 Dhs pour Dounia et 300.000 Dhs pour Ibtissam).

Accusés d’être derrière le scandale «Hamza mon bb», les deux sœurs ont comparu lundi dernier devant le juge d’instruction près du tribunal de Marrakech. C’est dans ce même tribunal que les verdicts ont été annoncés la nuit dernière.

Related posts

*

*

Top