Agadir investit à la pelle!

Comme annoncé précédemment dans l’une de nos récentes livraisons, Agadir se met résolument à pieds d’œuvre pour engranger une réelle effervescence tous azimuts, en matière d’investissements, à plus d’un titre.

Conformément à l’appel  royal relatif à insuffler un sang nouveau dans les veines de la machine régionale, en terme d’économie et de gouvernance, la capitale du Souss remet les bouchées doubles dans une cavalcade économique tonitruante. On a beau s’autoflageller sur le sort de la cité, il s’avère que ce sursaut retentissant vient défier toute ombre de doute sur les aptitudes de ses décideurs administratifs.

Jeudi dernier, s’est tenue dans la salle de la Wilaya, une audience péremptoire de la commission d’investissement, sous la houlette du Wali de région Souss Massa. Lors de cette importante réunion qui a trait à la validation de pas moins de 48 projets à caractère industriel sur une aire d’environs 40 hectares, il est question de la mise sur le paquet la bagatelle somme globale de 3,31 milliards de dirhams qui génèrent plus de 3300 postes d’emplois directs et près de 5300 indirects. Le plan d’accélération industrielle, claironné sur tous les toits, aurait dorénavant le vent en poupe, à la grande satisfaction de la région, à la recherche de telle envergure.

On ne peut évidemment, qu’apprécier à  juste titre, ce baptême d’investissement qui défraie toute la chronique. D’autant plus qu’il advient à point nommé, de par sa propicité et son expansivité au niveau des sollicitations industrielles, de plus en plus, soutenues. Cette genèse éclatante qui inonde abondamment le secteur en quête de dynamisation, reflète, sans nulle conteste, la communion agissante dont fait montre un parterre prolifique d’opérateurs de la région, autour du chef de file qui ne cesse de briller par son tempérament inclusif et pondéré. Cette synergie qui allie parfaitement sens de mesure et volontarisme, ne saurait fléchir, face au potentiel luxuriant que renferme une région aussi plantureuse.

On retiendra également qu’en simultané à cette opération industrielle de grande ampleur, l’acte d’investir est soumis à un traitement concentré afin de faciliter les mesures à prendre et les procédures à suivre. Ce guichet unique, placé au siège de la Wilaya, en direction des acteurs de l’industrie toutes spécialités confondues, ambitionne de fluidifier la manœuvre, sous toutes ses phases, jusqu’au terme de la chaîne, dans les délais optimales. Il semble que l’entrain entrepris cette fois-ci, dans la diligence et la promptitude, ne souffre d’aucune contestation. Dans ce, on précisera que cette même tranche avait levé l’ancre, il y a un peu plus d’un an, pour un investissement d’environs huit cent millions de dhs qui mettront à l’embauche près de 1200 postes directs.

D’autres  projets de grande intensité sont en perspective notamment, 19 essais, à la commune rurale de Drarga, de plus de 470 millions de dh et de 1300 postes d’emploi, sur le parc industriel intégré, selon un communiqué rendu public par le CRI du Souss Massa. De même, un projet américain d’aquaculture et de pisciculture de grande portée planétaire, est à prévoir dans la province de Tiznit, précisément dans la commune rurale de Arbaa Sahel, d’un investissement de 200 millions de dollars et plus de 250 emplois directs. Il faut bien dire que, compte tenu de toutes ces prouesses, il y a lieu de présager des lendemains prometteurs pour la région Souss Massa, en réelle accélération économique.

L’expansion à maintes dimensions dont elle fait l’objet, depuis ces trois dernières années, est au diapason avec la volonté commune de la communauté régionale et locale, en parfaite accointance avec l’aspiration de la plus Haute Autorité du royaume.

Saoudi El Amalki

Related posts

*

*

Top