Arrivera, arrivera pas?

Le management de Maghreb Steel a une nouvelle fois convié les médias, le dernier point presse ayant eu lieu fin septembre, pour communiquer sur son activité mais aussi mieux faire comprendre les tenants et les aboutissants de son business.

Ainsi une visite de son usine de Mohammedia a été programmée pour rassurer et assurer que Maghreb Steel est sur la bonne voie. En tous cas, la roue a l’air de tourner pour le sidérurgiste national ou du moins de commencer à tourner. Ainsi on apprend que Posco International, filiale de Daewoo, a signé un partenariat avec Maghreb Steel en vue de devenir fournisseur de PSA à kenitra.  Cet accord porte sur l’acier servant à la production de tôle automobile.

Il s’agit là d’une première phase de collaboration entre Posco et Maghreb Steel, car le 5 ème producteur d’acier au monde à terme le Maroc comme un hub d’exportation. Dans ce cadre, le coréen pourrait même allait jusqu’à une prise de participation dans Maghreb Steel.

Ce qui ne serait pas de refus pour Maghreb Steel vu sa délicate situation.

Rappelez-vous en octobre dernier, l’entreprise a une nouvelle fois bénéficier de mesures de sauvegardes provisoires de 25% sur les importations de tôles laminées ainsi que des tubes et tuyaux en acier ou en fer pour préserver ses marchés. Hatim Senhaji, directeur général de Maghreb Steel avait fait alors une promesse : «On se focalisera sur l’augmentation de la taille du marché(…).

Nous devons pousser l’augmentation de la consommation de l’acier et cela passe par la R&D mais aussi par un travail minutieux pour identifier des niches, les développer, faire de la prescription, voir ce qui est importé en produits transformés et investir dedans s’il le faut et si personne d’autre ne veut le faire (…) Ce qui fera en sorte que nous n’aurons plus besoin des mesures de sauvegarde(…)».

D’ailleurs, Renault serait également dans le pipe, même si aucun contrat n’est encore en court avec le sidérurgiste national.

Soumayya Douieb

Related posts

*

*

Top