Attijariwafa Bank: le risque cache la rentabilité au premier trimestre

Dans une conjoncture marquée par la crise sanitaire et économique, Attijariwafa Bank a vu ses bénéfices baisser de près de 24% au premier trimestre 2020 en lien avec les premiers impacts prévisionnels du Covid-19. Par ailleurs, le groupe bancaire a enregistré 80 000 demandes de report des échéances de crédit.

En effet, quelque 80.000 demandes de report des échéances de crédit (clients particuliers et entreprises) pour un montant total de 22 milliards de DH ont été accordées depuis le déclenchement de la pandémie du Covid-19 au Maroc par Attijariwafa Bank.

Dans ce sillage, le groupe bancaire a affirmé avoir déployé de manière anticipée dès le 24 février 2020 une série de mesures dont l’objectif prioritaire est de garantir la sécurité sanitaire des collaborateurs tout en maintenant la continuité de service dans les différents pays de présence.

Ainsi, la totalité des 5.265 agences du groupe sont restées ouvertes pour servir les clients, répondre à leurs besoins et les aider à gérer les impacts de la crise. Aussi, les équipes d’Attijariwafa bank ont pu accompagner les clients et les citoyens dans la gestion de cette période difficile à travers, outre le report des échéances de crédit, le financement de 2.946 jeunes et porteurs de projets pour un montant de 426 millions de DH dans le cadre de l’initiative « Intilaka » atteignant une part de marché de 67%. Il s’agit également du financement de 7.360 entreprises, dont 7.300 TPME (crédits avec et sans garanties de l’état) pour un montant de 13 milliards de DH en moins de 6 semaines, et de la distribution des aides servies par l’État au bénéfice de centaines de milliers de citoyens à travers la mise à disposition des réseaux d’agences et de GAB d’Attijariwafa bank.

De même, le nombre de transactions traitées sur les canaux digitaux, depuis le début de la crise, a bondi de +50% par rapport à la même période de l’année dernière et atteint 82% de l’ensemble des canaux. Par ailleurs, le Groupe a indiqué avoir ajusté ses processus achats digitalisés afin de garantir le règlement des factures de ses quelques 1.000 fournisseurs et prestataires TPME en maintenant, malgré le contexte sanitaire, des délais moyens de 5 jours à partir de la date de réception de la facture.

Pour ce qui est des indicateurs financiers du premier trimestre 2020, le résultat net part du groupe (RNPG) Attijariwafa Bank (AWB) s’est affiché à 1,1 milliard de DH en baisse de 23,8% par rapport à la même période de 2019. Cette baisse s’explique par la forte hausse du coût du risque. Celui-ci s’est établi à 1,1 milliards de DH, en accroissement de 82,5% sur la même période de référence prenant en compte les premiers impacts prévisionnels de la crise sanitaire. Rapporté aux encours de crédits, le coût du risque passe de 0,76% au premier trimestre 2019 à 1,30% au premier trimestre 2020.

 Le produit net bancaire (PNB) a atteint 6 milliards de DH, en hausse de 1,5% par rapport à fin mars 2019. A fin mars 2020, les encours crédits ont atteint 327 milliards de DH, en hausse de 6,7% par rapport à mars 2019, alors que l’épargne totale collectée a progressé de 5,1% à 481,4 milliards de DH.

Enfin, le groupe bancaire a annoncé que sa solidité financière s’est renforcée avec des fonds propres consolidés en progression de 11,7% à 55,4 milliards de DH.

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top