CDMC: la bourse de Casablanca ne parvient pas à se relever

Après un mois d’avril dans le rouge, la place boursière casablancaise ne parvient pas à se relever et clôture le cinquième mois sur un net repli. Pour les analystes financiers de Crédit du Maroc Capital (CDMC), le climat d’attentisme qui règne sur la bourse de Casablanca devrait perdurer durant le mois de juin 2018 et ce, avec l’avènement de la période estivale.

En effet, les principaux indices de la cote casablancaise affichent une décroissance de -5,32% à 12 335,37 points pour le MASI et de -5,59% à 10 005,75 points pour le MADEX. La baisse de la place boursière casablancaise durant le mois de mai 2018 a été engendrée par les contre-performances accusées par la quasi-totalité des Blue-chips, à l’image de Maroc Telecom (-9,37%), LafargeHolcim Maroc (-8,38%), Wafa Assurance (-6,55%), Ciments du Maroc (-5,79%) et Attijariwafa Bank (-4,87%). Ces cinq valeurs ont contribué, à hauteur de -0,79%, dans la régression du MASI au titre du 5ème mois de l’exercice en cours.

Dans ce registre, la valorisation globale du marché se situe à 628,54 milliards de DH en dépréciation de 33,75 milliards de DH par rapport au 30 avril 2018, soit un net repli de -5,10%. De son côté, le Volume Quotidien Moyen de la place casablancaise se situe à 120,18 millions de DH contre 96,07 millions de DH un mois plus tôt.

Drainé à hauteur de 98,1% sur le marché central, le volume transactionnel mensuel global s’établit à 2,64 milliards de DH, en forte progression de +31% en comparaison avec le mois d’avril dernier. Comparativement au mois de mai 2017, ce flux ressort en amenuisement de -27%.

Par compartiment, les échanges sur le marché central ressortent à 2,59 milliards de DH en appréciation de +29% comparativement au mois écoulé. En outre, comparés à l’exercice 2017, ils se trouvent en fléchissement de -26%. Dans ce sens, 45% des transactions négociées sur le marché officiel ont été captées par les valeurs Maroc Telecom, Lafargeholcim Maroc, Attijariwafa Bank et Marsa Maroc. Notons que ces quatre titres enregistrent des volumes respectifs de 488,3 millions de DH, 267,3 millions de DH, 220,4 millions de DH et 187,2 millions de DH. Au niveau du marché de blocs, le volume d’affaires mensuel totalise 50 millions de DH et porte sur l’échange des 322 580 actions Alliances pour un coût moyen pondéré de 155 DH.

Eu égard à ce qui précède,  les analystes financiers de CDMC estiment que «le climat d’attentisme régnant sur la bourse de Casablanca devrait perdurer durant le mois de juin 2018 et ce, avec l’avènement de la période estivale. Par ailleurs, les espoirs du marché reposent, inlassablement, sur l’instauration de nouveaux catalyseurs à même d’apporter un nouveau souffle au marché casablancais».

Kaoutar Khennach

Related posts

*

*

Top