CHAN 2018: Le Maroc favori au premier tour

Deux événements de taille ont marqué le football au Maroc en fin de semaine écoulée. Le premier continental, vendredi, a été réservé au tirage au sort du championnat africain des nations des joueurs locaux (CHAN 2018) et le second national, samedi, a concerné la finale de la Coupe du Trône remportée par  le Raja de Casablanca au détriment du Difaâ Hassani d’El Jadida (4-3 après les tirs au but, 1-1 après le temps réglementaire et les prolongations).

Pour le rendez-vous continental, la Confédération africaine de football a effectué, vendredi dernier à Rabat, le tirage au sort du CHAN 2018 qu’organisera le Maroc sur son sol du 13 janvier au 4 février. Le Maroc a hérite d’un groupe A abordable si on ne veut pas dire plus moins ou moins difficile. Sollicité pas hôte après le désistement du Kenya, le Maroc a été placé dans le groupe A de la phase de poules de ce CHAN en compagnie de la Guinée, Soudan et Mauritanie qui vont se rencontrer au premier tour au Complexe Mohammed V de Casablanca. Le groupe B est composé de la Côte d’Ivoire, Zambie, Ouganda et Namibie qui vont se retrouver au Grand stade de Marrakech). Le groupe C au Grand stade de Tanger avec les sélections de Libye, Nigeria, Rwanda et Guinée Equatoriale alors que le groupe D est annoncé au Grand stade d’Agadir avec les équipes d’Angola, Cameroun, Congo et Burkina Faso.

C’est ainsi que le verdict de ce tirage au sort animé par l’ancien international des Lions de l’Atlas et actuellement entraineur adjoint du sélectionneur national, Hervé Renard, a donné lieu à des duels qui promettent beaucoup pour toutes la majorité des sélections en lice. A commencer par celles du groupe A où le Maroc reste favori bien que ses adversaires ne sont pas à sous-estimer.  Le Onze national devra sérieusement penser à ses concurrents le Soudan qui est de retour et qui souhaite mieux faire que la 3e place du podium en 2011, la Guinée, 4e de la précédente édition, sans oublier la Mauritanie qui a éliminé le Mali, finaliste de l’édition écoulée également.

La Côte d’Ivoire qui fera logiquement figure de favorite dans la poule B aura à faire face à un gros morceau de la Zambie. Ces deux sélections peuvent étaler leurs forces contre l’Ouganda, jamais parvenu à sortir de la phase de groupes, et  la Namibie qui va découvrir la compétition pour la première fois.

Dans le groupe C, s’annonce quant à lui relevé avec au moins deux sélections qui restent sur le même pied  d’égalité pour aller plus loin. Il s’agit de la Libye tenante du titre et du Nigéria qui est toujours là à la recherche d’un sacre qui lui fait encore défaut. Le Rwanda, qui s’est qualifié grâce aux barrages après avoir fait partie de la précédente édition en tant que pays hôte,  et la Guinée Equatoriale qui va découvrir la compétition, essayeront au moins une participation honorable.

Enfin dans le groupe D, les choses restent ouvertes  entre quatre protagonistes qui affichent les mêmes potentialités dont le Cameroun et l’Angola qui veulent réaliser le maximum ainsi que le Burkina Faso et le Congo qualifié au détriment de l’autre Congo démocratique, tenant du titre.

Voilà pour la présentation des quatre groupes de ce CHAN que le Maroc va organiser tout en espérant aller le plus loin possible  surtout qu’il n’est jamais parvenu à dépasser le stade des quarts de finale dans les éditions précédentes.

L’entraineur national, Jamal Sellam, le comprend bien. Sellami semble confiant mais reste vigilant et exige une bonne préparation de son groupe tout en souhaitant que ses joueurs soient aptes afin de négocier match par match jusqu’au sacre final d’une compétition à ne pas rater sur notre sol.

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top