Charafat Afailal, Secrétaire d’Etat Chargée de l’Eau, en visite dans l’Oriental

Charafat Afailal souligne que l’engagement collectif, participatif et responsable est susceptible de donner lieu à des solutions efficientes pour lutter contre le stress hydrique dans la région tout en sécurisant l’alimentation en eau potable et en préservant les investissements agricoles.

Dans le cadre du suivi continu de la situation hydrique au niveau des régions du Royaume et dans l’objectif de s’enquérir des conditions d’alimentation en eau des populations, Charafat Afailal, Secrétaire d’Etat Chargée de l’Eau, a effectué, vendredi 21 juillet 2017, une visite de travail à la ville d’Oujda.

Ainsi, la Secrétaire d’Etat Chargée de l’Eau accompagnée de Monsieur Abdenbi Bioui, Président du Conseil de la Région de l’Oriental et Monsieur Mouaad Jamai, Wali de la Région de l’Oriental et Gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, a tenu une séance de travail au siège de la Wilaya. Cette rencontre a porté essentiellement sur la discussion de la situation hydrologique au niveau de la région de l’Oriental et de l’état de l’alimentation en eau potable et en eau d’irrigation au niveau de ses périmètres irrigués.

Outre les Gouverneurs des provinces de Berkane, Nador, Taourirt, Driouch, Guercif, Figuig et Jrada, cette séance de travail a connu également la participation du président de la Chambre d’Agriculture de l’Oriental, des présidents des Conseils provinciaux de la région et des responsables des services extérieurs concernés. Au démarrage de cette réunion, la rareté des précipitations dans la région a été mise en lumière, surtout après l’impact négatif sur les apports en eau au cours de la saison 2016-2017, marquée par un déficit hydrique critique.

Cette rencontre a constitué une occasion pour passer en revue les dotations d’eau allouées durant la période allant de juin à août 2017 pour répondre aux besoins en eau potable et en eau d‘irrigation des périmètres de la grande hydraulique. Aussi, ont été mises en exergue les dotations d’eau prévues de septembre à décembre 2017, en répondant à un programme restrictif d’irrigation au niveau de la région de l’oriental. Ainsi, Madame Charafat Afailal a précisé que le Secrétariat d’Etat Chargé de l’Eau, en coordination avec les différents intervenants, envisage tous les scénarios pouvant se présenter au cours de la prochaine saison.

De plus, les participants ont examiné les mesures nécessaires à prendre à court, à moyen et à long terme pour assurer une rationalisation de l’exploitation des ressources en eau disponibles dans la région en vue de garantir la continuité de l’alimentation de ses provinces par cette denrée vitale. Il s’agit, notamment, du recours à la mobilisation des ressources en eau souterraine additionnelles et de l’entretien et la maintenance des fuites au niveau des réseaux  de l’eau potable et d’irrigation, tout en veillant à la sensibilisation des agriculteurs et de la population à la nécessité d’économiser et de rationaliser l’utilisation de l’eau. Le Président de la Région de l’Oriental a affirmé, dans cette optique, que le Secrétariat d’Etat Chargé de l’Eau remplit parfaitement ses missions et honore de manière pertinente ses engagements avec la Région.

Par ailleurs, au cours de cette rencontre, des perspectives d’avenir du secteur de l’eau dans la région ont été débattues tels le projet de dessalement d’eau de mer pour desservir en eau le Grand Nador et la côte méditerranéenne, ainsi que le projet de la surélévation du Barrage Mohammed V et l’étude de la possibilité de l’alimentation en eau à partir des Barrages Mohammed V et Machraa Hamadi vers la station de traitement du Grand Nador et Driouch.

Cette séance de travail a connu également la présentation du bilan des réalisations dans la Région de l’Oriental du Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Agence du Bassin Hydraulique de la Moulouya pour la période 2012-2017 ; notamment dans le domaine de la protection contre les inondations, la mobilisation des ressources en eau souterraines pour l’alimentation en eau du monde rural, ainsi que la préservation de la qualité des ressources en eau.  De plus, les participants ont pu s’enquérir de l’état d’avancement de la mise en œuvre des conventions de partenariat relatives au secteur de l’eau dans la région de l’oriental signées précédemment.

À noter qu’à la fin de cette journée de travail, la Secrétaire d’Etat Chargée de l’Eau s’est rendue dans le site du Barrage Machraa Hamadi sur l’Oued Moulouya, qui constitue une pièce maitresse dans le système d’alimentation en eau de la région.

(MAP)

Related posts

*

*

Top